Le Political Financing Bill rejeté par manque d’une majorité de 3/4 
Lors du décompte des voix, il y avait 44 voix pour,  20 voix contre, trois absences et une abstention. 
Actualités

La valeur actif du NPFL s’élève à Rs 12 milliards

À la suite du débâcle du groupe BAI, le gouvernement a pris une série de mesures pour protéger les investisseurs, les assurés, les employés et les autres parties prenantes du groupe. Dans le même ordre d’idées, diverses structures ont été créées, dont la National Property Fund Ltd (NPFL) qui a été constituée le 5 mai 2015 en vue de rembourser les détenteurs de polices Super Cash Back Gold (SCBG) et Bramer Asset Management Ltd (BAML) investors.

Conformément à l’article 110A(2) de l’Insurance Act 2005, la Commission des Services financiers a nommé MM. Oosman et Basgeet comme administrateurs spéciaux de la BAI Co (Mtius) Ltd et de ses entités liées. Les « Special Administrators » avaient, entre autres, à récupérer les actifs de l’ex-Groupe BAI et à transférer, en tout ou en partie, les entreprises de cet assureur et de ses sociétés liées en vue de rembourser les détenteurs de la police Super Cash Back Gold et les investisseurs de Bramer Asset Management Ltd investors.

À cet égard, à la suite d’un exercice d’exclusion effectué par les « Special Administrators », une partie des biens immobiliers de l’ex-groupe BAI évalués à environ Rs 1,6 milliard ont été transférés à la National Property Fund Ltd à partir de juin 2016. De plus, des fonds de l’ordre de Rs 6,8 milliards ont été transférés au National Property Fund Ltd par les « Special Administrators ».

Sudhir Sesungkur a répondu au Parlement ce mardi 18 juin que : « Le NPFL m’informe également que les « Special Administrators » poursuivent son exercice de transfert d’autres actifs de l’ex-groupe BAI à la société, dans le cadre de son mandat. A ce stade-ci, la NPFL n’est pas en mesure de déterminer la valeur exacte des actifs qui seront transférés à la société. »

Le NPFL a aussi informé le ministre de la Bonne gouvernance qu’à ce jour, la valeur de son actif total s’élève à Rs 12,091,177,607 et le passif total à Rs 12,260,201,207.

Sudhir Sesungkur a informé le Parlement que le National Property Fund Ltd détient directement ou indirectement la totalité de la participation des trois entités suivantes :

  1. the NIC General Insurance Co. Ltd
  2. the National Insurance Co. Ltd; and
  3. the NIC Healthcare Ltd, aussi connu sous le nom d’Hôpital Apollo.

La NIC General Insurance Co. Ltd et la National Insurance Co. Ltd ont déjà commencé à générer de la valeur. Le Fonds du National Property Fund Ltd est convaincu que ces entités constitueront un investissement rentable à moyen et à long terme.

Le NPFL propose de rembourser des dettes à la même échéance par la réalisation de ses actifs, à savoir la vente de ses biens immobiliers et de ses placements. Le NPFL a effectué une évaluation de tous les biens immobiliers transférés à la société et qu’elle a pris des mesures pour les aliéner. De plus, cette entité a l’intention de s’engager, avec certains de ses créanciers, pour trouver des plans de remboursement alternatifs appropriés.

Sudhir Sesungkur souligne que le gouvernement a démontré son engagement à s’attaquer au risque systémique pour le système financier national. Elle a également protégé les intérêts de 135 000 souscripteurs de polices récurrentes et a remboursé plus de Rs17 milliards à quelque 20 000 détenteurs de polices Super Cash Back Gold et investisseurs de Bramer Asset Management Ltd.  En outre, l’emploi d’environ 1 000 salariés a été sauvegardé.

Le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance assure que le gouvernement a protégé notre société d’une catastrophe potentielle grâce à ces mesures audacieuses.

La valeur actif du NPFL s’élève à Rs 12 milliards