Actualités

«L’arme absolue contre la pauvreté est la gestion du budget»

Dans une interview accordée à Inside News, en marge de la Journée Internationale contre le Refus de la Misère, le ministre de l’intégration sociale et de l’autonomisation économique, Alain Wong soutient : «L’arme absolue contre la pauvreté est la gestion du budget.» Cela avant d’ajouter : «La pauvreté est un combat de tous les jours.»

Il passe en revue les réalisations de son ministère pour alléger la pauvreté. Ancien nageur sur la traversée Pereybère-Port Louis dans les années 80’ et sportif engagé, Alain Wong mentionne le Social Integration and Empowerment Act 2016 qui s’inscrit dans une perspective d’éradiquer la pauvreté.

Evoquant la politique pour l’éradication de la culture des longères dans différentes régions du pays par des squatters, le ministre Wong cite en exemple les longères temporaires de Baie du Tombeau, où le nombre de familles n’a fait que croître au fil des années après le passage du cyclone Hollanda en 1994 passant de 100 à 400 familles. Il concède qu’il était impossible de trouver une solution.

En revanche, il annonce qu’à ce jour il s’est engagé pour construire 155 maisonnettes à Baie du Tombeau. Alain Wong fait état de sa réflexion sur le logement social à Maurice. «S’il est vrai que chaque individu a droit à un logement. Toujours est-il qu’il faut travailler pour l’obtenir», insiste-t-il.

Pour ce qui est de son regard sur la pauvreté, le ministre de l’Intégration Sociale et de l’Autonomie économique insiste sur un changement d’attitude et de mentalité. «C’est  le suivi que nous assurons auprès des familles pauvres qui les aide à changer leur regard. C’est l’attitude adoptée par la personne qui l’aide à sortir de la pauvreté»

Il donne son point de vue sur lévaluation des ONGs qui oeuvrent pour l’amélioration des conditions de vie des démunis de la société et faire régresser l’exclusion à Maurice. Dans ce contexte, il cite l’exemple d’une ONG, située à l’ouest du pays qui offre un petit-déjeuner à quelque 300 enfants et qui a mis en place trois ateliers ( musique, couture, artisanat) chez lui, ainsi qu’un jardin d’enfants, cela sans bénéficier un sou sous le CSR Foundation.

Arguant qu’il n’attend pas la Journée du 17 octobre ou une date d’anniversaire pour organiser des choses pour les pauvres, Alain Wong a révélé : «A Maurice, il y a beaucoup de vieux abandonnés»

Pour ce qui est de l’espoir pour les démunis de la société, le ministre Wong souligne la générosité, le bon cœur… qui priment. «Il faut continuer à croire en la volonté, le mauriciannisme et la discipline», renchérit Alain Wong.

«L’arme absolue contre la pauvreté est la gestion du budget»