Le cyclone Fani fait des dizaines de victimes en Inde et au Bangladesh
Une onde de tempête a traversé les talus pour submerger des dizaines de villages sur la côte basse du Bangladesh
Editor's Picks india Monde

Le cyclone Fani fait des dizaines de victimes en Inde et au Bangladesh

Près de 30 personnes ont été tuées dans les deux pays de l’Asie du Sud, l’Inde et le Bangladesh alors que la tempête la plus forte depuis des années, Fani, frappe le sous-continent indien.

Le cyclone Fani, la plus violente tempête qui ait frappé le sous-continent indien en cinq ans, s’est propagé au Bangladesh après avoir laissé une traînée de destructions meurtrières sur la côte est de l’Inde. Au moins 16 personnes sont mortes en Inde, principalement dans l’état d’Odisha, la plus touchée.

Au Bangladesh, pays voisin, les autorités ont annoncé la mort d’au moins 12 personnes et un nombre important de blessés, alors que Fani se dirigeait vers le nord-est. Au moins quatre de ces décès ont été signalés dans le district de Kishorganj, dans le centre du Bangladesh.

Un million de déplacés
Des ventes ont atteint plus de 200km heure

Plus d’un million de personnes ont été transférées dans des lieux sûrs, ont indiqué des responsables bangladais. Une opération d’évacuation massive a également suivi dans l’État indien d’Odisha, où un cyclone similaire avait tué 10 000 personnes. Après avoir touché terre tôt vendredi, le cyclone tropical Fani avait perdu une partie de son intensité et avait été déclassé par le service météorologique indien alors que la tempête se dirigeait vers le Bangladesh.

Une onde de tempête a traversé les talus pour submerger des dizaines de villages sur la côte basse du Bangladesh, a déclaré un responsable du ministère des Catastrophes à Dhaka.

Mamata Banerjee, ministre en chef du Bengale occidental et personnalité clé des élections générales indiennes en cours, a annulé tous les rassemblements politiques et mis en place une salle de contrôle improvisée dans un hôtel situé sur le passage de la tempête.

Evacuation de 1,2 million de personnes

Alors que les autorités évaluaient les dégâts, les médias indiens ont signalé qu’au moins 12 personnes avaient trouvé la mort à Odisha, principalement à la suite de la chute d’arbres. Mais une évacuation massive de 1,2 million de personnes dans les 24 heures qui ont précédé l’arrivée de Fani a permis d’éviter davantage de pertes de vies humaines.

Des abris ont été installés dans des écoles et d’autres bâtiments sécurisés pour accueillir les personnes évacuées, parmi lesquelles des dizaines de touristes. L’État voisin du Bengale occidental a échappé à des dommages considérables, mais les autorités ont déplacé près de 45 000 personnes dans des endroits plus sûrs. La saison des cyclones dans la baie du Bengale peut durer d’avril à décembre.

Le cyclone Fani fait des dizaines de victimes en Inde et au Bangladesh