Le Gouverneur de la BOM souligne l’importance de l’épargne
Yandraduth Googoolye, le Gouverneur de la Banque de Maurice
Actualités

Le Gouverneur de la BOM souligne l’importance de l’épargne

« L’importance de l’épargne est essentielle à la fois pour le développement économique et le maintien de la stabilité macrofinancière. En tant qu’individus, nous économisons et nous nous protégeant ainsi de toute éventualité. Nous économisons également pour planifier les investissements à long terme. L’épargne profite également à l’ensemble de la société, car c’est l’un des facteurs clés dont dépend le niveau d’investissement de l’économie. Une partie importante de l’épargne est acheminée vers notre système bancaire, fournissant ainsi des sources de financement stables aux banques nationales ». C’est ce qu’a déclaré Yandraduth Googoolye, le Gouverneur de la Banque de Maurice lors du diner annuel de la banque centrale, vendredi 23 novembre. Un évènement qui comme tous les ans réunit les pontes du secteur bancaire, de la finance et les stakeholders économiques. Dans la foulée, Yandraduth Googooolye devait expliquer qu’il est nécessaire d’encourager l’épargne dans le but de réduire le fossé entre l’épargne domestique et les investissements.

Le gouverneur de la BOM qui devait aussi revenir sur la question d’excès de liquidités dans le système bancaire. « La question d’excès de liquidités a entravé la bonne marche de la politique monétaire et a suscité des préoccupations au cours des divers trimestres. Mais le problème a été réglé. L’accent mis sur l’excès de liquidité est souvent estompé par la référence aux soldes qui sont maintenus au-delà de l’exigence légale du ratio réserve. Cependant, l’excès de liquidité comprend à la fois la liquidité excédentaire en roupies, mais aussi en devises », devait ainsi indiquer Yandraduth Googoolye. Selon ce dernier, l’exces de liquidité représente environ Rs 2 milliards ce qui est « gérable ».

Yandraduth Googoolye qui devait aussi expliquer que la lutte contre le blanchiment d’argent est une autre priorité pour la Banque centrale. « Déjà, de nombreuses lois ont été modifiées et des règlements adoptés pour se conformer aux recommandations de l’ESAAMLG. Nous avons également mis en place une unité dédiée à la lutte contre le blanchiment d’argent ».

Le Gouverneur de la BOM souligne l’importance de l’épargne