Le ‘Mouvement Ti Plantere cane’ organise une manifestation ce dimanche
Le planteur déplore que depuis les années 2000, le nombre d’agriculteurs a beaucoup diminué, sortant de 32 000 à environ 12 000 actuellement.
Actualités

Le « Mouvement Ti Plantere cane » organise une manifestation ce dimanche

La communauté des petits planteurs  de cannes organise une manifestation à Réduit, ce dimanche 4 novembre à partir de 10heures. C’est ce qu’a annoncé Kreepalloo Sunghoon, le porte-parole de l’association ‘Mouvement Ti plantere cane’ qui vient d’être lancée. Une invitation est lancée aux différents leaders des partis politiques. Il a animé un point de presse, ce jeudi 1er novembre, pour réclamer qu’il y ait plus de considération pour les petits planteurs de cannes qui «ne cesse de se détériorer au fil du temps».

« 50 ans aprer l’Independans en 1968, ti plantere canne tuzur dan marer nwar. Azordi ti planter pe reklam zistis ek independance ekonomik », souligne-t-il. Le planteur déplore que depuis les années 2000, le nombre d’agriculteurs a beaucoup diminué, passant de 32 000 à environ 12 000 actuellement.

Une explication à cette baisse ? « Li ekonomik », souligne-t-il. Avant d’ajouter que « bann planters zot revenus pa pe asse couver zot depens. Li pe vinn difisil pou ti planters  sirviv ». Il déplore aussi l’inaction de la part du gouvernement face aux difficultés,confrontées par de petits planteurs de canne. Dans la foulée, le porte-parole demande à ce que les agriculteurs obtiennent Rs 2 500 par tonne de cannes. Cette proposition, précise-t-il, «  est raisonnable et variable »

Dans ce contexte, explique-t-il, le ‘Mouvement ti plantere cane’ n’a d’autre choix que d’organiser un grand rassemblement, ce dimanche, à l’Auditorium Octave Wièhe, à Réduit. La manifestation débutera à 10 heures, est ouvert à toutes la population.  Kreepalloo Sunghoon fait ressortir qu’une invitation a été lancée aux différents leaders des partis politiques. Pourquoi ? « La situation des petits planteurs constitue un enjeu national », avance-t-il.