«Le National Minimum Wage assure aux salariés un revenu mensuel de Rs 9 400»
Le rapport ayant été réalisé par le National Wage Consultative Council (NWCC), les effets du NMW sur la famille porte sur trois aspects, à savoir les indicateurs économiques, l’évolution du package salarial et l’état de la mise en œuvre du NMW.
Actualités

«Le National Minimum Wage assure aux salariés un revenu mensuel de Rs 9 400»

Le ministre du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi, Soodesh Callichurn a tenu une conférence de presse ce mardi 19 février pour rendre publiques les conclusions du rapport sur l’Impact de l’introduction du National Minimum Wage (NMW). Le rapport ayant été réalisé par le National Wage Consultative Council (NWCC), les effets du NMW sur la famille porte sur trois aspects, à savoir les indicateurs économiques, l’évolution du package salarial et l’état de la mise en œuvre du NMW.

«L’introduction du National Minimum Wage assure aux salariés un revenu mensuel de Rs 9 000 qui est passé à Rs 9 400 à partir de janvier 2019», affirme Soodesh Callichurn. Il souligne que le NMW a encouragé des employés, engagés dans le secteur informel à faire le saut pour intégrer le secteur formel.

De ce fait, le ministre du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi fait remarquer que le nombre d’employés pour lesquels le patronat contribue le NPF a augmenté passant de 290 368 en 2017 à 313 778 à juin 2018, soit une hausse de 23 000. «C’est de cette façon que nous allons travailler. Nous oeuvrons pour que des employés dans le secteur informel rejoignent le secteur formel», maintient Soodesh Callichurn.

Il déclare que l’introduction du NMW s’est avérée être une réussite. «Cela a démontré l’engagement du gouvernement d’œuvrer en vue de relever des gens qui se trouvent au bas de l’échelle et de vivre mieux à Maurice», soutient-il.

S’agissant de l’impact du NMW sur l’économie, le ministre du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi maintient qu’il «n’y a eu aucun effet négatif sur l’économie.» «Au fait, l’introduction du NMW et le Negative Income Tax ont fait sortir du gouffre de la pauvreté de nombreuses personnes. Outre leur pouvoir d’achat qui a augmenté, leurs conditions de vie ont été améliorées considérablement améliorées», renchérit Soodesh Callichurn.

S’agissant de l’impact sur l’emploi, il déclare que le nombre d’emploi a augmenté  passant de 545 100 en 2017 à 546 000 à juin 2018, soit une hausse de 1 400 «Le nombre d’emplois a augmenté dans les secteurs tertiaires et secondaires. Les inégalités ont été réduites», dit-il. Concédant un léger perte d’emplois dans le secteur textile, Soodesh Callichurn fait remarquer : «Le taux de non compliance au paiement du NMW est de 10,9%, cela alors que le taux de non compliance au NMW dans d’autres pays est de 30%. En Afrique, ce taux est beaucoup plus élevé»

Dans ce contexte, le ministre Callichurn annonce l’institution d’un comité technique pour analyser le rapport du National Wage Consultative Council et de venir de l’avant avec plusieurs solutions sur les problèmes qui en étaient soulevés.

«Le National Minimum Wage assure aux salariés un revenu mensuel de Rs 9 400»