Législatives 2019 - Pravind Jugnauth: “Réfléchissez et comparez entre deux personnes, et deux équipes”
“Desizyon ki nou pou pran li crucial. La croix ki ou nou mete kan nou voter, si nou fer errer na pa pou ena gomm pou efase”, a-t-il ajouté en s’adressant à une importante foule.
Actualités Politique

Législatives 2019 – Pravind Jugnauth: “Réfléchissez et comparez entre deux personnes, et deux équipes”

“En marge des élections générales, veuillez bien réfléchir, analyser, voir et comparer entre deux personnes et aussi deux équipes”, a exhorté le Premier ministre, Pravind Jugnauth dans son discours, lors du coup d’envoi de la campagne électorale de l’alliance MSM-ML, à Abercrombie, Sainte Croix, mercredi 9 octobre. Un quartier hautement symbolique qui fait partie de la circonscription de no 4 (Port-Louis Nord/Montagne Longue). “Desizyon ki nou pou pran li crucial. La croix ki ou nou mete kan nou voter, si nou fer errer na pa pou ena gomm pou efase”, a-t-il ajouté en s’adressant à une importante foule. Il a souligné que Rs 450 M ont été injectées dans divers projets: routiers, drains, bazaar…touchant plusieurs régions de cette circonscription: La Cure, Ste Croix, Crève-Coeur au cours de ce mandat et qu’il reste encore à faire. Ainsi, il a souligné que le choix de l’électorat est irrévocable. “Sa ki lepep decide samem pou arrive (…Analize, guete ki dimoun ki travay”, a insisté le Chef du gouvernement.

Arguant qu’il est un homme de principes, Pravind Jugnauth a déclaré qu’il s’est fixé comme objectif que les enfants mauriciens suivent le bon chemin.

De ce fait, il a expliqué qu’en tant que Premier ministre, il a pris l’engagement de mettre de l’ordre dans le pays. Arguant qu’il est un homme de principes, Pravind Jugnauth a déclaré qu’il s’est fixé comme objectif que les enfants mauriciens suivent le bon chemin.

Rappelant que lorsque ce gouvernement est arrivé au pouvoir en 2014, la pension de vieillesse était à Rs 3 623. L’engagement était pris, a-t-il indiqué, de l’augmenter à Rs 5 000. “A cette époque, on avait soutenu que cela relevait de l’impossible. Et pourtant, l’une des premières mesures que notre gouvernement avait prise était l’augmentation de la pension de vieillesse à Rs 5 000.  Parole donnée. Parole sacrée!”, s’est exclamé Pravind Jugnauth. Soulignant que cette hausse n’est pas restée statique, il a fait remarquer que cette pension, fixée actuellement à Rs 6 710 passera à Rs 7 210 en janvier 2020. Ainsi, il a réitéré que cette pension sera augmentée à Rs 13 500 au cours de son 2e mandat. “Je ne parle pas à la légère. J’en ai fait provisions pour l’avenir. Ce que je dis, je le ferai”, a-t-il renchéri.

Affirmant que les Mauriciens travaillent dur, il a soutenu que  chacun poursuit sa route. “Nous sommes sur la voie du progrès et du développement. Nous allons oeuvré pour que les jeunes aient une meilleure chance dans la vie. Par exemple, les études à l’université publique sont désormais gratuites”, a déclaré Pravind Jugnauth.

Le Premier ministre a mentionné certaines mesures phares en cas d’un éventuel victoire de son gouvernement: (i) promotion automatique au statut d’inspecteur de police à tous les sergents qui comptent 20 années de service; (ii) réajustement du Minimum Wage en 2020; (iii) création de 10 000 emplois, destinés aux gradués et jeunes, ainsi que d’autres opportunités; (iv) construction de Rivière des Anguilles Dam; (v) 2e phase du Metro Express ( desserte Port-Louis – Curepipe); (vi) couverture d’assurance, destinée aux officiers de l’ADSU; (vii) 3e phase du Metro Express ( desservir d’autres régions du pays. “Je ne dis rien. J’en parle quand ce sera prêt. Veuillez noter que le métro desservira les autres régions du pays: nord, sud, est et ouest avec point de départ Port-Louis. Les mauvaises langues disent que vous n’obtiendrez rien du Metro. Or, le système de transport dans le pays se modernise”, a-t-il soutenu.

Pravind Jugnauth a fait état d’un bilan positif du gouvernement MSM-ML, cela en dépit du départ du PMSD:

Auparavant, au début de son intervention, Pravind Jugnauth a salué les deux députés sortant de no 4, en l’occurrence Marie Claire Monty et Vikash Oree, ainsi qu’Alain Wong présent dans l’assistance, qui n’ont pas obtenu de nouvelles investitures, “mais qui assumeront d’autres responsabilités à l’avenir.”

Réitérant que le gouvernement sortant a hérité un “pei en bas laho en  décembre 2014”, vu que le Premier ministre d’alors avait d’autres priorités (réjouissances, ‘madia caro’…), Pravind Jugnauth a fait état d’un bilan positif du gouvernement MSM-ML, cela en dépit du départ du PMSD: (i) Negative Income Tax, touchant 70 000 bénéficiaires; (ii) Minimum Wage, touchant plus de 100 000 employés (iii) Worker’s Bill… “C’est ce qu’on appelle de la justice sociale (…) Nous avons travaillé sans relâche pour remettre le pays sur les rails”, a déclaré Pravind Jugnauth; (iv) hausse des salaires de femmes cleaners passant de Rs 1 200 – Rs 1 500 à Rs 9 000; (v) l’introduction du Portable Retirement and Gratuity Fund (PRGF); (vi) le prix de gaz ménager qui était augmenté passant de Rs 310 à Rs 330 sous l’ancien pouvoir, a été révisé à la baisse  à trois reprises par le gouvernement MSM-ML. Ramené une 1ère fois à Rs 270, le prix de la bondonne à réduit à Rs 240, une 2ème fois avant de baisser à nouveau à Rs 210. “Se sa ki nou appel sanze lavi dimoun”, a-t-il soutenu ;(vii) le combat contre la mafia de la drogue. “Avec mafia pena bare! Mo met zot derriere baro”,a-t-il réitéré avant de rassurer: “Personn mo pa pou couvert.”

S’adressant à une importante foule à Ste Croix, Pravind Jugnauth a lancé une sévère mise en garde: “Avec mafia pena bare! Mo met zot derriere baro”. Cela avant de rassurer: “Personn mo pa pou couvert.”

Le Premier ministre a fait de virulentes sorties contre ses principaux adversaires, à savoir Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, tout en égratignant l’ancien ministre des Finances, Rama Sithanen, accusé de “vampiriser les salariés” avec les deux anciennes lois du Travail, à savoir l’Employment Relations Act et l’Employment Right Act.

Dénonçant le style de vie extravagant et le comportement  répréhensible, voire “agressif” de Navin Ramgoolam à l’égard de sa petite amie, Nandanee Soornack, le Premier ministre a soutenu que la vérité finit toujours par triompher. Cela en faisant référence au récent témoignage de Jeshna Soornack. Il a dénoncé plusieurs gabegies de l’ancien pouvoir, dont les grosses lacunes laissées sur la route Terre Rouge – Verdun, la Ring Road, le Bagatelle Dam…. “Par exemple, à Bagatelle Dam, ils ont dépensé de l’argent par milliards sans pouvoir achever les travaux. Kuma dir ou dir enn dimoun met enn palto, sans met caleson!

Pravind Jugnauth est revenu sur la période de 2014, où cours de laquelle, le Parlement était resté fermé. “Ici, il y a des amis qui suivent le MMM. Or, le MMM est un parti  à la déroute. Le leader d’un parti historique ne pose aucune question au Parlement. Veuillez vérifier dans le Hansard. Il (Paul Bérenger, ndlr) se vante comme étant le meilleur, l’homme le plus propre… Ainsi, le masque est tombé. Ils ont fermé le Parlement. A cette époque j’étais le leader de l’Opposition pendant une année. Je n’avais eu l’occasion de poser de PNQ”, a dénoncé haut et fort Pravind Jugnauth.

Par ailleurs, il a fait état d’une certaine personne “ki koquin larzan. Larzan koule: dollars, euros, livres sterlings… Ek oussi ena viagra. Sa kalite voler la!”

Désormais, Pravind Jugnauth a soutenu que son objectif est d’assurer le développement du pays. “Dans 5 ans, je transformerai la République de Maurice”, a-t-il renchéri.

Législatives 2019 – Pravind Jugnauth: “Réfléchissez et comparez entre deux personnes, et deux équipes”