Les artistes déplorent le retard dans les paiements des droits d’auteur
Actualités

Les artistes déplorent le retard dans les paiements des droits d’auteur

Les artistes mauriciens sont toujours dans le flou en ce qu’il s’agit du paiement des redevances des droits d’auteur. Ils déplorent le retard accumulé des paiements dans ce sens.Plusieurs artistes se sont rassemblés devant les locaux de la Mauritius Society of Authors( MASA), vendredi 21 décembre. Ils voulaient des explications au sujet des rémunérations de la répartition des droits d’auteurs.

A l’accoutumée, les redevances sont payées chaque année au mois de décembre. Toutefois, cette année, il y a une certaine crainte règne parmi les artistes qui pensaient qu’avec la nomination du Secrétaire Permanent du ministère des Arts et de la Culture en tant qu’Officer in Charge de la MASA, les paiements ne seront probablement pas effectués.

Nous, nous sommes entretenus avec Ras Mayul. Il déplore qu’on lui ait remis seulement Rs 700. « Mo finn tir plizyer album », lance-t-il. Ce dernier rappelle qu’un budget de Rs 4 millions a été déboursé pour rémunérer les artistes, mais il se pose plusieurs questions par rapport au paiement de redevances. « Ena tro buku inzistis dan MASA », s’insurge-t-il.

Ras Mayul fait un pressant appel au gouvernement et au ministre des Arts et de la Culture pour qu’ils accordent  plus de considération aux artistes.

Michael Veeraragoo, président de la MASA et Zanzak Arjoon, membre du Conseil d’administration de cette instance ont rencontré ces artistes vendredi, apprenons-nous des sources bien informées, Ils ont pris note de leurs doléances. Selon nos informations, l’engagement a été pris pour revoir le système de répartition des redevances..

Il s’avère également que l’Officer in Charge, une fremme de surcroît, n’a pas souhaité rencontrer les artistes. Elle a quitté les lieux en catimini, indique-t-on

Aux dires des artistes, les choses ne vont plus à la MASA depuis la révocation de Gérard Louise comme directeur en juin 2011. Sony Music reprochait à la MASA d’avoir autorisé la production d’une compilation contenant des morceaux de ses chansons. Harold Laï, responsable de la répartition assurait ensuite la suppléance. Toutefois, il avait, également, été suspendu suite à une plainte de Méli Mélo Music. Cette maison de disques reprochait à la MASA d’avoir laissé le soin à un concurrent de reproduire des albums d’artistes décédés, à l’instar de  Kaya et Berger Agathe.

Pour rappel, la nomination du Secrétaire Permanent  comme Officer in Charge ne fait pas l’unanimité au sein du Board de la MASA. Certaines personnes parlent de conflits d’intérêt et se demandent si l’organisme ne subira pas une politique culturelle « déphasée » et une « léthargie ». D’autres pensent que la PS ne pourra pas faire avancer les choses au sein de l’organisme, car, elle doit s’occuper des responsabilités du ministère des Arts et de la culture.

Du côté du ministère des Arts et de la Culture, on nous a informé que la nomination du Permanent Secretary est temporaire en attendant la venue d’un nouveau directeur.

Lire également : 

Droits d’auteur : les artistes craignent le pire cette année