Les dix chevaux à suivre pour la saison 2019
Perplexing et Ouzo ont été une grosse source de satisfactions lors de la saison 2018
Turf

Les dix chevaux à suivre pour la saison 2019

Les yeux sont déjà rivés vers la saison 2019. Plusieurs nouvelles unités ont été acquises tandis que d’autres écuries sont en passe de finaliser d’autres achats. Nous avons repéré dix chevaux qui ont couru cette année et qui devront être suivis de près. Perplexing et Ouzo peuvent continuer leur bonhomme de chemin vers l’élite…

Perplexing (Gujadhur)

Il est le vainqueur du Up and Comer Award 2018. Ce produit de 4 ans par Oratorio et Vague doit être considéré comme un véritable ‘bargain’ pour son établissement. En effet, il avait été acquis pour 80 000 rands dans un sales en Afrique du Sud. C’est Ramapatee Gujadhur qui est tombé sous son charme et a insisté pour faire son achat. Il a eu raison, car en neuf sorties, il s’est imposé à six reprises pour des gains qui s’élèvent à Rs 1 202 000. Ce puissant finisseur sera à suivre la saison prochaine. On est d’avis qu’il peut continuer sur sa lancée et ramener d’autres victoires. Son entourage prévoit de l’envoyer sur la distance et pourquoi pas viser le Winter Stakes sur 1850m dans un premier temps. Sur ce qu’il nous a démontré jusqu’ici, il ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

Ouzo (Rameshwar Gujadhur)

Trois victoires en six sorties. Le score aurait pu être mieux, mais s’était fait disqualifier au profit de Bonnie Prince lors du Week-end International. Si l’apprenti Troy See l’avait redressé plus tôt en début ligne droite, il aurait triomphé. Cela dit, il a été une grosse source de satisfaction pour le ‘King of Longshots’. Il possède encore une marge de progression à notre avis. Il a montré une certaine maniabilité également, ce qui est un atout considérable au Champ-de-Mars. Âgé de 4 ans, ce fils de Querari et d’Anise pourrait bien se retrouver chez l’élite s’il maintient sa progression constante. On le voit même bien faire sur 1600m. Rameshwar et Subiraj Gujadhur peuvent nourrir des espoirs sur ce coursier pour cette saison 2019.

Affaire Ouzo: Amende de Rs 30 000 pour Rameshwar Gujadhur

Rinjani (Shirish Narang)

Pas de victoire en quatre sorties, mais ce pensionnaire de l’établissement Shirish Narang possède des qualités. D’ailleurs, en Afrique du Sud, il avait devancé un certain African Night Sky par 0.05 longueur. Lors de sa dernière sortie pour le Week-end International, il n’avait pu donner le meilleur de lui-même avec Seamie Heffernan. À sa décharge, on doit concéder qu’il avait saigné après sa course. Une performance à mettre aux oubliettes. Il aura tout le temps pour récupérer et reviendra plus fort la saison prochaine. Il est en mesure de ramener quelques victoires à son entourage s’il reste épargner des ennuis de santé. Sujet de 5 ans par Choisir et Optimist, c’est un élément qui pourrait s’avérer utile.

Alshibaa (Ricky Maingard)

Voilà un coursier qui pourrait faire le bonheur de l’entraîneur Ricky Maingard. Il doit être crédité de bons débuts chez nous. Il avait terminé à une bonne quatrième place à 2.95 longueurs du gagnant Ice Run. Il bénéficiera sans aucun doute de ce galop de course et de l’intersaison pour s’adapter plus aux conditions locales. Vainqueur de trois courses au pays de Mandela dont deux sur la distance des 1600m, il pourrait facilement tenir un 1850m ici. D’ailleurs, ce produit de 4 ans par Street Cry et d’Asheerah avait épinglé un accessit sur 1800m derrière Majestic Mambo à Turffontein. En B51, il pourrait se relever trop fort pour ses adversaires.

Choir Of Angels (Patrick Merven)

Il n’a pas été revu en compétition depuis la 26e journée. On s’attendait à le voir en piste, lui qui travaillait régulièrement à Port-Louis. Ce coursier, issu de l’entraînement Patrick Merven avait bien démarrer sa campagne mauricienne derrière Friend Request. Par la suite, il avait eu deux courses éprouvantes avec de mauvaises lignes au départ. Son petit ‘break’ lui a fait beaucoup de mieux et s’était montré transcendant au training. Il possède un brin de qualité à son meilleur niveau et pourrait le dévoiler la saison prochaine. Maniable, il est capable de courir aux avant-postes ou de venir de l’arrière. On le voit briser la glace.

Dante’s Rock (Alain Perdrau)

Il aurait pu triompher en deux occasions cette saison 2018. Il a perdu une course imperdable lors de la 36e journée et lors du Week-end International, Seamie Heffernan n’a pu se montrer à la hauteur avec une monte peu intelligente. Pas sûr que cela ait plu à l’entourage du cheval qui était du reste confiant en ses chances. Ce bai brun de 4 ans par Seventh Rock et Encircle sera à suivre de près en 2019. Il a les moyens de quitter les classes inférieures. Alain Perdrau misera beaucoup sur lui, surtout en début de saison.

Xanthus (Raj Ramdin)

Minutieusement préparé pendant plusieurs semaines par Raj Ramdin, cet alezan a justifié toute la confiance de son entraîneur lors du Week-end International avec Aurélien Lemaître. Il est bon de préciser qu’il ne sera pas pénalisé par rapport à sa victoire. De ce fait, il est toujours éligible pour une course de 0-25 ou 0-26 ou il aura son mot à dire. Ayant un bon coup de reins, il a les moyens de tirer son épingle du jeu la saison prochaine notamment dans sa catégorie.

Mind Blowing (Gilbert Rousset)

Le tandem Gilbert Rousset-Soodesh Seesurrun tient un bon coursier entre les mains. Une victoire et un accessit en trois sorties. Il aurait pu mieux faire avec Akshay Kumar lors du Week-end International mais c’est montré assez ‘green’ durant le parcours. C’est un cheval qui apprend toujours son métier et on est d’avis qu’il sera plus redoutable la saison prochaine sur les parcours allongés. Âgé de 4 ans, ce fils de Horse Chestnut et Butterfly World gravira les échelons.

Harlen County (Jean Michel Henry)

Tout juste transféré chez Jean Michel Henry en provenance d’Amar Sewdyal, cette unité de 4 ans, a dévoilé un bon potentiel pour sa première saison avec une victoire et un accessit en deux sorties. Lors de sa victoire avec Dinesh Sooful, il avait montré un bon ‘gate-speed’ et avait imposé un train sélectif. Quoiqu’il était ‘green’, il résista avec brio à l’assaut de ses adversaires. L’intersaison va lui faire beaucoup de bien et sera plus percutante l’année prochaine. Il peut imposer son propre train ou ‘follow and fire’. Des atouts non-négligeables sur notre tricky track. D’autres victoires tomberont dans son escarcelle.

Till Dawn (Preetam Daby)

Malchanceux, ce pensionnaire de l’établissement Daby aurait pu gagner face à Varside s’il avait eu le passage voulu avec Jameer Allyhosain. À l’arrivée, il dut se contenter de la deuxième place derrière Varside. Une performance toutefois remarquable. Il confirma par la même occasion ses prestations de l’entraînement. Ce beau modèle, par Await The Dawn et Winehouse, est promis à une bonne carrière chez nous. Il possède du pas et un bon finish. Il pourrait bien démarrer sa campagne 2019 sur les chapeaux de roue.

D’autres coursiers tels que King’s County (Gilbert Rousset), Oversure (Rameshwar Gujadhur), Virtue (Jean Michel Henry), Airtaxi (Patrick Merven), Bonnie Prince (Amar Sedyal), Never Fear (Preetam Daby) doivent être suivis également.

Les dix chevaux à suivre pour la saison 2019