L'État prend en charge les funérailles des victimes de l’attentat de Christchurch
Monde

L’État prend en charge les funérailles des victimes de l’attentat de Christchurch

La Première ministre Jacinda Ardern a déclaré le 16 mars, que le gouvernement néo-zélandais assume les frais funéraires de ceux qui ont perdu la vie lors des attaques terroristes dans deux mosquées à Christchurch. S’adressant à certains membres de la famille des 49 personnes tuées, elle leur a assuré que le gouvernement fournirait également un soutien financier aux familles, quel que soit leur statut d’immigrant.

À travers un message qui a été posté sur les réseaux sociaux, la Première ministre a assuré que le gouvernement « mettra tout en œuvre pour apporter le soutien dont les familles des victimes ont besoin dans les jours, les semaines et les mois qui suivent. Grâce à notre système en Nouvelle-Zélande, par l’intermédiaire de l’Accident Compensation Corporation (ACC), des dispositions sont prévues pour subvenir aux besoins de ces familles. Cette disposition existe quel que soit le statut d’immigration de ceux qui ont perdu la vie et quel que soit le statut d’immigration de leurs proches. Cela inclut le coût de l’inhumation. Cela inclut une aide pour perte de revenu, qui peut durer non seulement des mois, mais aussi des années », a-t-elle assuré.

Jamais la Nouvelle-Zélande n’avait connu une telle tuerie de masse, qualifiée d’acte terroriste par la Première ministre Jacinda Ardern. La Nouvelle-Zélande va modifier sa législation sur le contrôle des armes à feu, a-t-elle assuré.

L’État prend en charge les funérailles des victimes de l’attentat de Christchurch