Lutte contre blanchiment d’argent : encore une bonne note pour Maurice
L'ESAAMLG) souligne que Maurice a progressé dans la lutte contre les carences; et a réévalué le pays sur 11 des 40 recommandations.
Actualités

Lutte contre blanchiment d’argent : encore une bonne note pour Maurice

Voici une nouvelle qui réjouira l’ensemble de Maurice, ses investisseurs nationaux et internationaux, ainsi que ses partenaires et sympathisants mondiaux. La volonté constante du pays de lutter contre le blanchiment de l’argent et le financement du terrorisme est reconnue par se paires et la communauté internationale.

Dans son dernier rapport, le groupe de lutte contre le blanchiment d’argent en Afrique orientale et australe (ESAAMLG), souligne que Maurice a progressé dans la lutte contre les carences; et a réévalué le pays sur 11 des 40 recommandations.

Il note également avec satisfaction les progrès accomplis par le pays dans le renforcement des mesures de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme depuis l’évaluation de 2018.

Il convient de rappeler que Maurice a soumis, le 5 octobre 2018, une demande à l’ESAAMLG en vue de la réévaluation de la conformité technique de 12 groupes d’action financière (Financial Action Task Force FATF).

La demande de réévaluation a été acceptée pour 11 recommandations du FATF. Le réseau mondial du FATF a approuvé la réévaluation réussie du rapport d’évaluation mutuelle (REM) de Maurice. Cela comprend une mise à niveau de la diligence raisonnable vis-à-vis de la clientèle, considérée comme l’une des six grandes recommandations, de non conforme à largement conforme.

C’est sur la base des nombreuses modifications apportées au cadre de AML/CFT de la loi de 2018 sur les finances (dispositions diverses) et du règlement de 2018 sur le renseignement financier et la lutte contre le blanchiment d’argent que Maurice a été réévalué comme étant conforme ou largement conforme.

Toutefois, le rapport ne couvre pas les progrès réalisés par Maurice pour améliorer son efficacité. Les progrès dans ce domaine seront évalués dans le cadre d’une évaluation de suivi ultérieure. Si les progrès réalisés sont suffisants, les notations des résultats immédiats peuvent être revues.

Chapeau au ministre des Services financiers et de la Bonne Gouvernance, Dharmendar Sesungkur, son secrétaire permanent, Dhanunjaye Gaoneadry, et son équipe de collaborateurs dévoués qui ne négligent aucun effort pour faire de Maurice un centre d’excellence transparent et d’une éthique irréprochable pour les investisseurs.

Maurice est pleinement résolu à poursuivre son engagement auprès de l’ESAAMLG et des autres institutions internationales », a déclaré le ministre Sesungkur.

Une deuxième demande de réévaluation a été soumise au secrétariat de l’ESAAMLG en mars 2019 pour examen à la prochaine réunion plénière de l’ESAAMLG en septembre 2019. Le rapport de suivi sera publié sur le site internet de l’ESAAMLG: www.esaamlg.org

L’ESAAMLG est un organisme régional qui adhère aux normes mondiales en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et est membre associé du FATF. Il comprend 18 membres, dont Maurice est un des membres fondateurs.

Lutte contre blanchiment d’argent : encore une bonne note pour Maurice