Mahen Seeruttun évoque les initiatives pour promouvoir la sécurité alimentaire
Actualités Editor's Picks

Mahen Seeruttun évoque les initiatives pour promouvoir la sécurité alimentaire

Plusieurs initiatives ont été entreprises par le ministère de l’Agro-industrie pour promouvoir la sécurité alimentaire dans le pays.

À cet égard, une panoplie de soutien, y compris la formation, est fournie à des planteurs et éleveurs par le biais des différents programmes gérés par ce ministère, le FAREI, le Small Farmers Welfare Fund et l’AMB, dans le but de promouvoir et de stimuler la production agricole locale. Il s’agit notamment de :

  • Augmentation de la subvention pour l’agriculture protégée de Rs 250 000 à Rs 400 000, afin de promouvoir le passage de l’agriculture en plein champ à l’agriculture protégée.
  • Facilités pour la mécanisation des terres, l’achat de semences, ainsi que l’exonération de la TVA sur l’achat de matériel et d’outils agricoles.
  • Promouvoir l’agroforesterie comme nouveau système agricole. Une ferme à cet effet a déjà été établie à Petit Sable.
  • L’établissement de zones de réserves d’abeilles autour de l’île afin de promouvoir la pollinisation et accroître la production de cultures vivrières.
  • Des programmes de recherche et de développement pour garantir aux agriculteurs l’accès à des variétés à haut rendement.
  • Mise en place d’une installation d’élevage de mouches à fruits pour l’élevage de mouches stériles afin de lutter contre les mouches nuisibles.
  • Développement d’une large gamme de produits à valeur ajoutée et agro-transformation pour minimiser les pertes post-récolte et le gaspillage alimentaire.
  • Récemment, une application logicielle appelée « Mokaro » a été développée pour fournir aux planteurs des informations en temps réel pour une meilleure planification de leur plantation afin d’éviter les glutens et les pertes alimentaires.

En ce qui concerne le secteur de l’élevage, le ministère de l’Agro-industrie a pris les mesures suivantes au cours des trois dernières années pour stimuler la production :

  • Mise en place d’une ferme de reproduction chèvre/mouton à Belle-Mare par FAREI.
  • Installation d’une ferme de génisses à Melrose et d’une ferme de reproduction de moutons à Salazie.
  • Mise sur pied d’une unité de quarantaine des dindons à Plaine Magnien et promotion de l’élevage des dindons au niveau commercial.
  • Des incitatifs en espèces sont accordés aux éleveurs pour l’élevage des génisses jusqu’au stade de lactation et l’achat d’animaux reproducteurs importés, d’équipement et de rénovation/construction de bâtiments agricoles et de production de fourrage, etc.
  • Promotion de la production de cailles à des fins commerciales.

« Je dois dire que ces mesures contribuent à consolider notre niveau de sécurité alimentaire. En effet, nous avons constaté une augmentation de notre production de cultures vivrières de 2015 à 2018. Ce chiffre de 102 006T est estimé à 118 607T pour 2018 », a fait ressortir Mahen Seeruttun au parlement ce mardi 8 juillet.

Quant à Rodrigues, la production vivrière, qui était de 2 679T en 2015, a atteint 3 112T en 2017. Avec la mise en place des 100 fermes, comme annoncé dans le discours du budget 2019-2020, « nous nous attendons à une nouvelle augmentation de la production de certaines cultures sélectionnées qui sont habituellement importées », conclut Mahen Seeruttun.

Mahen Seeruttun évoque les initiatives pour promouvoir la sécurité alimentaire