Maldonnes dans l'affaire Betamax : Dev Virahsawmy claque la porte du PTr
Actualités Politique

Maldonnes dans l’affaire Betamax : Dev Virahsawmy claque la porte du PTr

On connaît bien le franc parler de Dev Virahsawmy. Ce dernier n’a pas apprécié la enième égratignure que subit le Parti Travailliste (PTr). Dans sa lettre de démission qu’il a soumis à l’instance du PTr, Dev Virahsawmy a fait ressortir que l’affaire Betamax est la goutte d’eau qui l’a encouragée à prendre ses distances de toutes les instances du parti rouge.

Selon lui, il y a trop de maldonnes dans l’affaire Betamax de Veekram Bhunjun, le beau-frère de Rajesh Jeetah. Après la grande défaite du PTr aux dernières élections législatives, Dev Virahsawmy s’est joint au PTr. Il semblerait, à présent, qu’il regretter ce choix.

Peut-être que Dev Virahsawmy a pris conscience que le jugement rendu en faveur de l’État met à dos l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam qui a défendu bec et ongle la société de Veekram Bhunjun. D’ailleurs, en juin 2017, le leader du parti travailliste avait réuni la presse pour commenter l’affaire Betamax. Navin Ramgoolam a soutenu que toutes les procédures avaient été respectées lors de l’allocation de l’appel d’offres à Betamax et que l’état mauricien devrait payer à cette société la somme indiquée par le tribunal d’arbitrage singapourien.

Et quid de la fameuse enveloppe découverte dans le coffre-fort de ce monsieur blanc-comme-neige qui avait le nom d’un certain « Veekram » inscrit dessus ? Qui est ce mystérieux « Veekram » ? Est-ce le trait d’union entre…

Ce sont forcément des éléments flagrants que Dev Virahsawmy  s’est médité pour écrire sa lettre de démission à Navin Ramgoolam.

Maldonnes dans l’affaire Betamax : Dev Virahsawmy claque la porte du PTr