Actualités

Marée noire – Grégory Martin: “Nous collaborons, car Maurice connaît très bien la situation”

“Nous collaborons, car Maurice connaît très bien la situation. Il est primordial de connaître le terrain pour déployer les appareils et les équipements de manière efficace”: propos du Chef de mission de Région Réunion, Grégory Martin par rapport à la marée noire dans plusieurs régions du littoral, Bois des Amourettes, Pointe d’Esny, Rivière des Créoles…

Une catastrophe écologique provoquée par le vraquier MV Wakashio qui s’est drossé sur les récifs au large de Pointe d’Esny, Blue Bay. Il a fait remarquer que la France, via la Réunion, fait partie de premier pays à venir en aide à Maurice. “Nous sommes ici pour conseiller et aider à la gestion de la pollution dans le lagon et sur terre”, affirme Grégory Martin. Outre la France, il faut dire que Maurice bénéficie de l’aide et du soutien du Japon, de l’UNDP en vue de contenir cette marée noire dans le sud et sud-est du pays.

“Notre mission est de procurer des avis techniques au peuple mauricien, surtout en ce qui concerne le déversement d’huile lourde du bateau et d’en prévenir pour l’avenir”, affirme le Special Assistant Japan Coast Guard, Seiichiro Nagata. De son coté, la représentante permanente de l’UNDP à Maurice, Christine Umutoni a souligné: “Nous sommes conscients que le gouvernement a déjà beaucoup accompli. Notre soutien est de mobiliser les expertises par rapport au déversement d’huile son impact sur l’environnement, mais aussi d’analyser et de suivre comment le pays peut se remettre rapidement de cette catastrophe.”

 

Marée noire – Grégory Martin: “Nous collaborons, car Maurice connaît très bien la situation”