Maurice-Inde : Lutchmeenaraidoo pour un Joint Working Group pour se pencher sur les projets
Actualités

Maurice-Inde : Lutchmeenaraidoo pour un Joint Working Group pour se pencher sur les projets

Le ministre des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et du commerce international, Vishnu Lutchmeeraidoo s’est prononcé pour la mise en place d’un Joint Working Group Maurice-Inde en vue de se pencher sur les différents projets, conçus ou mis en chantiers entre les deux pays. C’était lors d’une session de travail avec le nouveau Haut Commissaire de l’Inde à Maurice, Shri Tanmaya Lal, à son bureau la Newton Tower, dans la matinée du 10 janvier.

«Je dois dire que nous avons beaucoup de projets entre nos deux pays. Cette instance qui sera mise en place au siège de mon ministère se penchera et s’attélera à la tâche sur tous les projets», a affirme Vishnu Lutchmeenaraidoo. «Faisons des affaires les uns avec les autres. Nous pouvons être le tremplin. C’est cela le partenariat», a-t-il ajouté.

De son côté, Shri Tanmaya Lal a fait remarquer que l’économie bleue dans le contexte mauricien «permet de rassemble plusieurs éléments, qui sont des aspects très complets.» Pour ce qui est du contexte africain, l’ambassadeur de l’Inde a dit avoir certaines expériences, notamment au Kenya.

Shri Tanmaya Lal a fait remarquer que l’économie bleue dans le contexte mauricien «permet de rassemble plusieurs éléments, qui sont des aspects très complets.»

Soulignant que l’engagement avec l’Afrique est en cours, Shri Tanmaya Lal a affirmé qu’il a rencontré certains officiels, la veille (Ndlr : 9 janvier). «Toute relation continue à évoluer. Je dois dire que j’en été briefé sur certains aspects», a déclaré le nouveau haut Commissaire indien.

Auparavant, au début de son intervention, Vishnu Lutchmeenaraidoo a maintenu que l’idée générale est d’utiliser Maurice comme une base pour investir, a indiqué le ministre des Affaires étrangères. Dans ce contexte, Vishnu Lutchmeenaraidoo a fait état d’un plan stratégique pour l’Afrique. «Nous ne sommes non seulement membre de la SADC et de la COMESA et de l’IOR, nous avons de commissions conjointes de gouvernement à gouvernement. Je suis confiant qu’à travers nos relations privilégiées avec l’Inde, nous allons pouvoir réussir et mettre en œuvre les projets», a soutenu le ministre des Affaires étrangères.

Tout en mentionnant certains pays, à l’instar du Ghana, Kenya et Sénégal, comme exemples,  Vishnu Lutchmeenaraidoo a soutenu : «Les investissements peuvent être très conséquents. Tout ce que vous pouvez produire en Inde peut être transporté à Maurice et réexporté vers d’autres pays. Cela peut être réalisé par l’océan.»

Outre l’Asie et la Chine, le ministre des Affaires étrangères a dit avoir des pourparlers avec l’Inde par rapport à des projets d’investissements. Toujours par rapport à l’océan, il a soutenu que tous les aspects de sécurité doivent être à l’ordre du jour. De même le sucre, Maurice comme destination de tourisme de bien-être ( «tourism of wellness»), entre autres.

Maurice-Inde : Lutchmeenaraidoo pour un Joint Working Group pour se pencher sur les projets