Mawlana Haroon: «Constitution Bil: que chaque parlementaire assume ses responsabilités»
Le mawlana Haroon Assen remettant un cadeau au Premier, Pravind Jugnauth.
Actualités

Mawlana Haroon: « Que chaque parlementaire assume ses responsabilités »

En marge des célébrations de la fête Yaum-Un-Nabi, la société Tahreeq Shabbabul Muslimeen a organisé une fête à l’espace de la mairie de Port-Louis, à la route Militaire, ce dimanche  9 décembre, en présence du Premier ministre, Pravind Jugnauth, du ministre des Infrastructures publiques et des Transports terrestres, Nando Bodha, des parlementaires de foi islamique et d’autres dignitaires de la communauté musulmane.

Dans son discours, empreint de ferveur, d’émotion et de véhémence, le mawlana Haroon Assen, de la mosquée Khateeb of Shaan-E-Rasool a exhorté aux parlementaires, plus particulièrement, ceux de foi islamique d’assumer leurs responsabilités par rapport au projet de loi, Constitution (Amendment) Bill, portant sur la réforme électorale, dont les débats en 2e lecture, se poursuivront à l’Assemblée nationale, ce lundi 10 décembre.

Mawlana Haroon: «Que chaque parlementaire assume ses responsabilités face à l’histoire, la société et les générations futures.

« Bill (Ndlr : Constitution (Amendment) Bill 2018 pe vini lundi ou mardi. Antie Moris so regard pou brake lor Parlman. Sak aksion ki nou fer, sak coze ki nou coze l’Ile Moris pou pran note bien. Anou reflesi bien kan nou pran desizion», a soutenu le mawlana Haroon. «Que chaque parlementaire assume ses responsabilités face à l’histoire, la société et les générations futures. Ne faites pas quelque chose que l’histoire ne vous pardonnera pas», a-t-il exhorté. Il a dit demander des ‘douas’ pour le pays. Parmi les élus musulmans présents, on relève le ministre Anwar Husnoo, les députés Showkutally Soodhun, Shakeel Mohamed, Adil Ameer Meeah, Reza Uteem, Salim Abbas Mamode et Roubina Jadoo-Jaunbocus.

L’ancien Deputy Prime Minister, Rashid Beebeejaun, représentant de la société Sunni Razvi et l’ancien vice-président de la République, Raouf Bundhun,  étaient, également, présents.

Dans la même foulée, le mawlana Haroon a dit de ne pas oublier les frères syriens, irakiens et afghans. «Il est un fait que l’Arabie Saoudite est en train d’aider grandement Maurice. Toutefois, ce qu’il fait avec le Yemen est inacceptable et impardonnable»,  s’est insurgé le mawlana Haroon. «Nous n’en disconviendrons pas que l’Arabie Saoudite aide notre pays. Mais, toujours est-il que Maurice a son mot à dire sur ce qui se passe au Yémen. Nous demandons des ‘douas’ pour tous», a-t-il ajouté.

Outre le Premier ministre, Pravind Jugnauth, les parlementaires de de foi islamique et d’autres dignitaires de la communauté musulmane étaient présents à cette célébration de Yaum-Un-Nabi.

Auparavant dans son message, il a évoqué les préceptes et les valeurs de l’Islam, telles quelles sont enseignées et inculquées par le prophète Mohamet. Il a accentué sur le rôle de la femme et des parents dans la société.

Aussi, le mawlana Haroon a remercié Pravind Jugnauth d’avoir répondu à cette célébration. «La présence du Premier ministre ici veut dire beaucoup de choses», a-t-il soutenu.

De son côté, le  ‘master of ceremony’ à cette fête a fait les éloges du mawlana Haroon. «Le mawlana Haroon n’est assoiffé de rien. Seul son nom est une référence pour la communauté. Il inspire du respect. On connaît sa contribution au social et pour l’avancement de la société», a-t-il maintenu.

Mawlana Haroon: «Constitution Bil: que chaque parlementaire assume ses responsabilités»