MCB Economic Watch: “Maurice face à une situation économique difficile se préparant au déconfinement”
“À Maurice, la situation économique reste difficile alors que nous nous préparons à sortir progressivement du confinement”: tel est le constat de la 4ème édition du MCB Weekly Economic Watch, rendu public hier, samedi 9 mai.
Actualités

MCB Economic Watch: “Maurice face à une situation économique difficile se préparant au déconfinement”

“À Maurice, la situation économique reste difficile alors que nous nous préparons à sortir progressivement du confinement”: tel est le constat de la 4ème édition du MCB Weekly Economic Watch, rendu public hier, samedi 9 mai. Pour étayer son argumentation, ce document fait référence à Moody’s qui prévoit que la contraction de l’économie mauricienne en 2020 “sera sévère à 4,1%, mais de courte durée, avec une reprise à 5% prévue en 2021.” Mention est, également faite par rapport à une baisse dans les recettes touristiques brutes, laquelle pèsera sur les recettes d’exportation et les recettes en devises, contribuant à creuser le déficit du compte courant à 8,6% du PIB cette année.

“Le déficit budgétaire devrait passer de 3,2% du PIB au cours de l’exercice 2018/19 pour atteindre 5,0% et 5,9% au cours des exercices 2019/20 et 2020/21, la dette publique atteignant un peu moins de 65% du PIB en 2020”,  souligne le MCB Weekly Economic Watch.

En revanche, ce bulletin économique de la MCB rappelle que le couvre-feu sanitaire à Maurice a été prolongé jusqu’au 1er juin, tandis qu’une réouverture progressive de l’économie commencerait à partir du 15 mai. À cet égard, il est souligné que le Premier ministre a annoncé une stratégie post-couvre-feu et un plan d’action pour une reprise progressive des activités socio-économiques sont en en voie d’élaboration au Parlement, cette semaine.

Stratégie post-couvre-feu et plan d’action

Le MCB Weekly Economic Watch  souligne l’institution d’un National Steering Committee, ainsi que quatre sous-comités en vue de développer une stratégie de post-couvre-feu et d’un plan d’action pour une reprise progressive des activités économiques, tout en assurant la santé continue du public.

Il est souligné que pour améliorer la préparation du pays aux maladies infectieuses, le gouvernement envisage de présenter trois projets de loi, à l’Assemblée Nationale: (i) le Covid-19 Bill qui prévoira  l’impulsion juridique nécessaire pour appliquer les mesures de l’après-confinement et protéger le pays contre une deuxième vague de COVID-19; (ii) un nouveau Quarantine Bill en remplacement de la Quarantine Act de 1954 et (iii) un nouveau Public Health Bill, en remplacement de la loi de la Santé publique de 1925.

Mention est faite d’augmenter le nombre de tests PCR et de la réalisation du test Rapid Antigen, ainsi que le maintien du suivi des contact tracing. Le bulletin économique de la MCB évoque, également, la mise en place de 5 centres spécialement adaptés aux patients de COVID-19 dans les  cinq hôpitaux régionaux avec un total de 60 unités de soins intensifs et 300 lits.

Il est annoncé que le calendrier scolaire, ainsi que celui de l’évaluation seront ajustés de la période août 2020 à février / mars 2021. “Dans ce contexte, des discussions sont en cours avec le Cambridge Assessment International Education concernant la reprogrammation des examens SC / HSC”, affirme le MCB Weekly Economic Watch.

“Rebondir de 5,2% en 2021”

S’agissant du Wage Assistance Scheme (WAS),  il est que Rs 4,4 milliards ont été décaissés pour 15 jours en mars et au mois d’avril et le prolongement en mai. Pour ce qui est du Self-Employed Assistance Scheme (SEAS), il est souligné qu’une somme de Rs 1,3 milliard a été décaissée pour la période du 16 mars au 30 avril et prolongée en mai

“Dans l’ensemble, l’activité économique dans le pays est sur le point de rester relativement limitée à court terme, avec seulement une reprise progressive se produisant à mesure que les restrictions de confinement sont progressivement assouplies et que la demande de nos marchés clés commence à se redresser”,  affirme le MCB Weekly Economic Watch.

  Faisant référence Fitch Solutions, le bulletin économique affirme que selon cette agence, “la croissance réel du PIB à Maurice se contracterait de 8,2% en 2020 avant de rebondir de 5,2% en 2021.”

Sur le plan extérieur, Fitch Solutions “s’attend à ce que le déficit du compte courant s’établisse à 11,4% du PIB en 2020 et à 8,8% en 2021. L’agence s’attend néanmoins à ce que la solide base de réserves de change de Maurice couvre toutes les contraintes de financement à court terme du compte courant.”

Il est soutenu qu’à un autre niveau, la conjoncture économique difficile posera de graves difficultés aux principaux services de crédit intérieur des banques, ce qui implique que “les bénéfices des banques seront faibles au cours des prochains trimestres.” 

“Poursuivre un programme de relance économique riche en emplois”

Par conséquent, le document soutient en conclusion: “[…] alors qu’elle est aux prises avec une crise extraordinaire, le principal salut pour Maurice est de poursuivre un programme de relance économique riche en emplois pendant que la pandémie s’estompe, de libérer des bases solides pour favoriser une croissance élevée et inclusive à long terme.”  Ainsi, il est soutenu que la voie pour relancer progressivement l’économie et renforcer la création de valeur dans tous les secteurs nécessitera des décisions stratégiques fondées sur des bases informées et responsables. 

Dans cette perspective, il est maintenu que pour fixer des lignes directrices en matière de public, alors que le gouvernement ait fixé un délai pour l’assouplissement et que les prochaines législations aident à faire appliquer les mesures post-confinement, un enjeu majeur pour Maurice est, comme indiqué dans l’édition précédente, “de veiller à ce que le retour progressif à la normalité de la population se fasse de manière lucide, ordonnée et sûre. Surtout, pour éviter toute deuxième vague d’infections, l’objectif premier est de protéger la santé publique…”

MCB Economic Watch: “Maurice face à une situation économique difficile se préparant au déconfinement”