Actualités

Propos diffamatoires et erronés : MED Pack & Blister sert une mise en demeure à La Sentinelle et Nad Sivaramen

MED Pack & Blister, par le biais de son avoué, A. Ragavoodoo, a servi une mise en demeure à La Sentinelle Ltd, propriétaire du quotidien L’Express, L’Express Samedi Dimanche, www.lexpress.mu et son directeur des publications, Nad Sivaramen pour diffamation à l’égard de la société. La société espagnole les reproche d’avoir diffusé « de manière erronée et malveillante » « des propos diffamatoires » à son égard.

MED Pack & Blister, société enregistrée et constituée en Espagne, est un distributeur autorisé de produits pharmaceutiques et de santé enregistrés auprès de l’Agence espagnole des médicaments et des produits de santé (AEMPS), qui opère sous l’égide du ministère espagnol de la Santé. Cette société fait partie du Réseau méditerranéen d’approvisionnement en soins de santé. Il distribue des produits pharmaceutiques à plus de 120 clients dans le monde entier. MED Pack & Blister a une excellente réputation à l’échelle internationale.

Dans la plainte, on peut lire que le 13 juillet 2020, les parties nommées ci-dessous ont écrit, publié et/ou fait publier de façon erronée et malveillante un article dans L’Express et sur le site Web « lexpress.mu » contenant des déclarations diffamatoires concernant MED Pack & Blister.

La société espagnole souligne que le groupe de La Sentinelle et Nad Sivaramen ont mis l’accent dans leur publications que :

  • La société a fait l’objet de scandales en Espagne.
  • M. Cerdan Sanjuan Ramón est et/ou a participé à un certain stade à la gestion de la société.
  • M. Cerdan Sanjuan Ramón est le fondateur de Pack & Blister et/ou est lié à la direction.
  • La condamnation de M. Cerdan Sanjuan Ramón pour fraude fiscale était liée à la société.
  • La société était initialement impliquée, sous un nom différent, dans l’architecture, le génie civil et les services vétérinaires.
  • Cerdan Sanjuan Ramón s’est retiré de la société après que celle-ci ait changé de nom.
  • Le changement de nom de la société était lié à M. Cerdan Sanjuan Ramón et/ou le but du changement de nom de la société était de tromper et/ou d’induire le public en erreur en ce qui concerne son association avec M. Cerdan Sanjuan Ramón ou autrement.
  • M. Cerdan Sanjuan Ramón a participé à la gestion de la société.
  • La société n’est pas une société bien connue.
  • La société a une histoire scandaleuse en raison de son changement de noms.

MED Pack & Blister refute les informations erronées que le groupe de La Sentinelle et Nad Sivaramen ont fait mention dans leur article :

  • Le 19 juillet 2020, le directeur de la société susmentionnée, à savoir M. Juan Antonio Carrion, a envoyé une lettre de bonne foi au groupe de La Sentinelle et à Nad Sivaramen, expliquant que les déclarations faites dans l’article précité du 13 juillet 2020 étaient inexactes, diffamatoires et susceptibles de causer des dommages irréparables à la bonne réputation de la société.
  • La lettre du 19 juillet 2020 explique notamment que la société et/ou sa direction n’ont jamais eu de relations quelconques avec M. Ramón Cerdá Sanjuán.
  • Il n’y a en aucune relation entre la société et/ou sa direction et le fait que M. Ramón Cerdá Sanjuán a été reconnu coupable de fraude fiscale.
  • La société a exhorté La Sentinelle et Nad Sivaramen, à la lumière des informations figurant dans la lettre du 19 juillet 2020, de cesser de publier et/ou de distribuer tout matériel consistant en de telles allégations diffamatoires, ainsi que de présenter des excuses et de rectifier l’information qu’ils avaient publiée.
  • La Sentinelle et Nad Sivaramen n’ont toutefois pas présenté de telles excuses ou présenté de rectifications, mais plutôt publié et/ou fait publier d’autres déclarations diffamatoires.
  • Le 26 juillet 2020, La Sentinelle et Nad Sivaramen ont écrit, publié et/ou fait publier de façon erronée et malveillante un autre article — Scandale des ventilateurs: l’offre de Pack & Blister expédiée en 22 minutes — dans L’Express et sur « lexpress.mu » contenant les déclarations diffamatoires  sur la société.

MED Pack & Blister avancé plusieurs points pour contredire les faussetés écrites et publiées — Scandale des ventilateurs: l’offre de Pack & Blister expédiée en 22 minutes — par La Sentinelle et Nad Sivaramen :

  • La commande n’a pas été traitée dans 22 minutes.
  • Au contraire, des discussions préalables avaient eu lieu entre les fonctionnaires compétents du gouvernement de l’île Maurice et la société afin de déterminer les besoins du gouvernement et les prix.
  • En tout état de cause, il était urgent pour le gouvernement de Maurice de faire la commande pour les fabricants d’accepter et de garantir la commande au prix indiqué.
  • Les coûts des ventilateurs n’ont pas changé et ont été facturés conformément au devis initial et, par conséquent, il n’y a eu aucune augmentation des coûts des ventilateurs.
  • La deuxième facture est distincte et indépendante de la première dans la mesure, où elle concerne des accessoires et des pièces de rechange supplémentaires se rapportant aux 50 ventilateurs fournis et aux frais d’entretien 24/7 selon la demande.
  • La société avait en effet fourni un ventilateur supplémentaire gratuitement en cas de panne de celui des ventilateurs.

Dans la plainte, MED Pack & Blister demande à ce que La Sentinelle et Nad Sivaramen soient formellement convoqués afin de :

  • Retirer tout le matériel diffamatoire susmentionné distribué, écrit ou publié par eux concernant la société et ses administrateurs.
  • S’engager fermement à s’abstenir (a) de faire toute déclaration de la nature mentionnée ci-dessus et (b) de publier des propos diffamatoires contre la société et ses administrateurs
  • De publier en première page du Journal dans un lieu bien en vue deux jours consécutifs, au cours de la semaine suivante, dans la même police que les articles mentionnés ci-dessus et aussi en ligne, que La Sentinelle et Nad Sivaramen retirent toutes les allégations et imputations de faits sur la réputation de la société.
  • Et cela, le présent SANS DÉLAI à compter de la signification du présent avis.

Au cas contraire, Pack & Blister se réserve le droit, en vertu des lois de Maurice, d’engager toute action pénale et civile comme il pourrait être conseillé.

Propos diffamatoires et erronés : MED Pack & Blister sert une mise en demeure à La Sentinelle et Nad Sivaramen