Médine – Serge Jauffret : «Ini kuma enn pake dibois nou finn fer Médine aplik Blue Print»
«For ek Ini kuma enn pake dibois nou finn fer Médine aplik Blue Print», a lancé Serge Jauffret, négociateur de l’Union of Artisans and Allied Workers of Cane Industry (UAAWCI) et porte-parole des employés de Médine.
Actualités

Médine – Serge Jauffret : «Ini kuma enn pake dibois nou finn fer Médine aplik Blue Print»

En marge de la fermeture de l’usine sucrière de Médine ( «Médine Suher Milling Ltd»), scellée par la mise en application de Blue Print de l’industrie sucrière, préconisant des indemnités et l’octroi des lopins de terre à 98 employés, le négociateur de l’Union of Artisans and Allied Workers of Cane Industry (UAAWCI) et porte-parole des employés de Médine, Serge Jauffret a tenu une conférence de presse au mess room de Médine, hier, 15 avril.

«For ek Ini kuma enn pake dibois nou finn fer Médine aplik Blue Print», a lancé Serge Jauffret, négociateur de l’Union of Artisans and Allied Workers of Cane Industry (UAAWCI) et porte-parole des employés de Médine. Encadré des employés, il a soutenu : «La lutte menée dans le cadre de la fermeture de Médine pour le respect des droits et des acquis des employés est la plus grande bataille dans l’industrie sucrière. C’est une bataille exemplaire !». A cet effet, il a rappelé que 35  points litigieux, relatifs à la promotion («up-grading») d’un goupe d’employés et l’Incentive Bonus, devant être greffés sur les salaires, étaient restés en suspens.

«Face a cette situation de deadlock, j’ai dû écrire au ministre du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi :Je dois dire que le ministre Soodesh Callichurn a réagi promptement (…) Nous avons négocié indistinctement de la catégorie des employés ( petits et grands. Au bout du compte, nous sommes tous sortis gagnants», a fait ressortir Serge Jauffret. «Si pa ti fer sa, travayer ti pou perdi lor zot compensasyon», a-t-il ajouté. Il a fait ressortir que seul, il n’aurait rien pu faire. Mais, épaulé par l’ensemble des employés de MSML, y compris de membres du personnel, la tâcje a été rendue facile. «Au bout du compte, Médine a décidé d’arriver à de meilleurs sentiment en révisant sa position. Médine a consenti à dépenser des millions pour satisfaire les employés. De ce fait, 45 cas ont été up-graded et 35 cas ont obtenu leur Incentive Bonus. Nous en sommes satisfaits», a renchéri le président de l’UAAWCI.

Le site de 25 arpents, à Cascavelle: Serge Jauffret a expliqué que le seul point qui reste en suspens est le certificat d’EIA pour ce terrain. «Nous faisons un pressant appel au gouvernement de décréter ce terrain approprié pour les employés.»

S’agissant du site de 25 arpents, identifié à Cascavelle pour être morceler en lotissements avant d’être octroyés à 98 employés, Serge Jauffret a réitéré son appel aux autorités et autres instances décisionnelles. «Nous faisons un appel au gouvernement et le board de considérer ce terrain de 25 arpents, lequel est situé dans un endroit stratégique, comprenant une école primaire, ainsi que d’autres facilités infrastructurelles», a expliqué Serge Jauffret. Il a expliqué que le seul point qui reste en suspens est le certificat d’EIA pour ce terrain. «Nous faisons un pressant appel au gouvernement de décréter ce terrain approprié pour les employés»,  a-t-il maintenu.

Lui emboitant le pas, le représentant des employés de MSML, Eurick Bauda a félicité les employés pour le combat mené en marge de la fermeture de Médine. «Ce combat n’a pas été facile. A cet effet, nous remercions, Rajeshnarain Gutteea de la MCIA qui nous a bien aidé. Il a grandement contribué pour l’avancement de notre dossier. Nous disons un grand merci à Serge Jauffret également», a déclaré Eurick Bauda.

Médine – Serge Jauffret : «Ini kuma enn pake dibois nou finn fer Médine aplik Blue Print»