MMM : pour le développement et l’épanouissement de l’enfant 
C’était lors d’une conférence de presse, le 1er mars.
Actualités

MMM : pour le développement et l’épanouissement de l’enfant 

La Commission de l’Éducation du MMM, sous la présidence de Kadress Pillay, préconise une série de mesures en vue d’assurer le développement et l’épanouissement de l’enfant mauricien. C’était lors d’une conférence de presse, le 1er mars.

«Si un enfant ne bénéficie pas l’attention nécessaire entre l’âge de 3 ans et le moment qu’il intègre le cycle primaire, ce sera difficile pour lui de réussir», a soutenu Kadress Pillay. Il a argué que c’est dans cette tranche d’âge, alors que l’enfant est au préscolaire que tout se joue.  Toutefois, il a dit constater que depuis des années, le pays est couvert d’une multitude de «ti-lekols.»

Soulignant qu’il a eu l’occasion de visiter certaines institutions scolaires privées d’un certain niveau, à Labourdonnais, l’ancien ministre de l’Education a fit remarquer que dans d’autres régions de basses Plaines Wilhems, les frais de scolarisation sont exorbitants, allant jusqu’à Rs 6 000 par mois. «Il y a un gros travail à faire à ce niveau, ainsi qu’à celui des infrastructures pour accompagner l’enfant (…) Aussi, il y a un gros travail à faire au niveau de la pédagogie», a-t-il soutenu.

Kadress Pillay a énuméré une série de mesures en vue de consolider le système éducatif mauricien et de renforcer les capacités de l’enfant. Outre la mise en place des centres de lecture, la commission de l’Education du MMM a maintenu sur la nécessité d’embaucher des enseignants additionnels. Il a aussi accentué sur la formation de l’enseignant.

«En sus de la formation de l’enseignant, il faut développer le programme scolaire, le matétiel scolaire et faire un audit des institutions. Le tout doit être concrétisé et placé sous l’égide du MIE», a suggéré Kadress Pillay. A son avis, le MIE devrait avoir les coudées franches pour «opérer avec une certaine autonomie et aération, voire loin du ministère.»

Parmi les autres mesures préconisées, Kadress Pillay a  soutenu l’importance d’un carnet de santé pour les élèves, de même que les services d’un psychologue.

«Au MMM, nous ne cessons de dire que la lecture et l’écriture sont des composantes incontournables dans pour l’épanouissement de l’enfant (…) L’anglais et le français sont deux langues par excellence. Nos enfants doivent la capacité pour les assimiler. Toutefois, force est de constater que les résultats en fin du cycle secondaire sont mauvais», a soutenu Kadress Pillay. «Il ne faut pas se leurrer que les résultats dans les résultats dans d’autres matières, telles que l’Economie et Comptabilité soient meilleurs. Malheureusement, les résultats dans  ces ‘soft subjects’ sont moyens. Notre système éducatif est caractérisé par un problème», a-t-il dit.

A ce chapitre, il a fait état de longues distances parcourues quotiennement par certains élèves pour aller à l’école. Au nom de l’unité nationale, Kadress Pillay a proposé que l’hymne nationale soit entonné par les élèves dans les institutions scolaires tous les jours.

MMM: pour le développement et l’épanouissement de l’enfant