Moka Tennis Open 2019 : Une première édition réussie
Actualités

Moka Tennis Open 2019 : Une première édition réussie

Coup d’essai, coup de maître pour le Moka Tennis Open (MTO) ! Cette première édition organisée au Synergy Sport & Wellness Institute, à Moka, a réuni 187 joueurs de tous âges, répartis dans plus de 35 catégories. Retour sur cette compétition qui, pendant deux semaines et trois week-ends en avril, a fait vibrer la Smart City de Moka au son de la raquette…

Pour Dominique Thomas, membre du comité organisateur, tout a fonctionné comme une montre suisse : « Déjà, au moment des inscriptions, l’engouement des joueurs a dépassé nos attentes », souligne-t-il. Avant d’ajouter : « Il n’y a eu aucun désistement pendant le tournoi, ce qui est assez   rare ».

Pour Kamil Patel, président de la Fédération mauricienne de tennis, le Moka Tennis Open est la compétition ayant attiré le plus de joueurs depuis le début de l’année. « Le plus grand événement tennistique de 2019, dès la première édition ! », surenchérit Mikaël Le Luron, Head of Marketing d’ENL Property. « L’objectif de faire découvrir la ville et ses infrastructures sportives a été atteint. Et ce n’est qu’un début car le sport est au cœur de nos valeurs », précise-t-il.

Moments forts

Le climat de Moka et le cadre agréable de Synergy ont contribué à la réussite de l’événement. « Les joueurs comme les spectateurs ont tout de suite accroché », explique Kamil Patel, impressionné par « l’excellent niveau des finales ». En simple homme, Nicolas Legros s’est imposé en deux sets secs (6-2/6-1) face à Ludovic Louis. Chez les les dames, Céline Wan a battu Chiara Li Yaw Hay (6-3/6-4). Les vainqueurs ont empoché la coquette somme de Rs 15 000, contre Rs 7 500 pour les finalistes.

Outre les joueurs des catégories junior, senior et vétéran, les passionnés et les curieux ont également pu participer au tournoi grâce aux compétitions Mini Tennis, Handisport et Social. Dans les catégories Handisport, les gagnants sont Veronique Marison et Sanjeev Annauth, suivis par Jennifer Rosalie et Nazim Jeehoo.

Selon Dominique Thomas, l’une des journées les plus marquantes a été le Tennis Social le 28 avril. Une quarantaine d’enfants issus de quartiers défavorisés (Alma, Telfair, Sainte Catherine et Railway Square) se sont retrouvés sur les courts pour une initiation à la petite balle jaune, ainsi qu’aux valeurs de ce sport.

Vers une deuxième édition

Vu le succès de cette première édition, la possibilité d’une deuxième se profile. Pour Dominique Thomas et Mikaël Le Luron, l’important sera d’optimiser les atouts du tournoi et d’y apporter des améliorations. La Fédération mauricienne de tennis, qui a étroitement collaboré à l’organisation, espère que les matches seront diffusés à la télévision, « afin que le tournoi continue de grandir », dixit son président.

Moka Tennis Open 2019 : Une première édition réussie