Mouvement Ti Planter Cannes: manif devant le Syndicat des Sucres, Rs  2 500/tonne réclamées
ls réclament le paiement de Rs 2 400/tonne de sucre. Après la présentation du Budget, prévue le 10 juin, le Mouvement Ti Planter donne rendez-vous aux petits planteurs le vendredi 14 juin pour une nouvelle action, sans en préciser la nature.
Actualités

Mouvement Ti Planter Cannes: manif devant le Syndicat des Sucres, Rs  2 500/tonne réclamées

De petits planteurs, regroupés au sein du Mouvement Ti Planter Cannes ont manifesté devant le siège du Syndicat des Sucres, à Medine Mews, rue La Chaussée, Port-Louis, ce mercredi 22 mai.  Ils réclament le paiement de Rs 2 400/tonne de sucre. Après la présentation du Budget, prévue le 10 juin, le Mouvement Ti Planter donne rendez-vous aux petits planteurs le vendredi 14 juin pour une nouvelle action, sans en préciser la nature.

«Le Syndicat des Sucres perçoit Rs 6 500 pour raffiner une tonne de sucre. Les petits planteurs en reçoivent des miettes», affirme Pradeep Jeeha.

«Le Syndicat des Sucres perçoit Rs 6 500 pour raffiner une tonne de sucre. Les petits planteurs en reçoivent des miettes. Nous insistons pour une redistribution des gains»,  soutient Pradeep Jeeha, un des principaux responsables du Mouvement Ti Planters, à l’adresse des manifestants.  «La lutte continue. Nous allons nous rencontrer après la présentation du Budget. Nous ne baisserons pas les bras», ajoute-t-il.

Les manifestants se sont regroupés, dans un premier temps, devant la mairie de Port-Louis, sous la férule de Pradeep Jeeha, un de principaux dirigeants du Mouvement Ti Planter Cannes, conjointement avec le président de la Coopérative des Planteurs de Grand Sable/Petit Sable, Kailash Ramdharry, le secrétaire de la Small Planters’ Association, Kreepalloo Sunghoon, ainsi qu’un des responsables de Rezistans ek Alternativ, Ashok Subron.

A la hauteur du PMO, les manifestants se sont arrêtés, le temps pour Kreepalloo Sunghoon, accompagné de deux femmes planteurs, d’y déposer une lettre à l’intention du Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Par la suite, ils ont emprunté la rue de l’Intendance, en face de l’Assemblée Nationale et du Prime Minister’s Office (PMO) avant de tourner à gauche vers La Chaussée. «Nou dimann Rs 2 500/tonne canne», «Syndicat des Sucres maha chorr !», «Patron aret fer dominer», «Aret kokin nou larzan», «Aret kokin nou bann planter»…tels sont entre autres les slogans scandés à l’encontre du Syndicat des Sucres.

Arrivés à la hauteur du PMO, les manifestants se sont arrêtés, le temps pour Kreepalloo Sunghoon, accompagné de deux femmes planteurs, d’y déposer une lettre à l’intention du Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Poursuivant leur itinéraire, les manifestants se sont dirigés vers Medine Mews, où ils se sont arrêtés pour manifester et exprimés leurs griefs à l’encontre du Syndicat des Sucres. «Aret kokin nou bann planter. Noiu bizin Rs 2 500/tonne cannes. Nou oule respect pou ti-dimoun», crie Pradeep Jeeha avant d’ajouter : «Syndicat des Sucres roder bout !»

Rappelant qu’il existe 12 000 planteurs à Maurice, il s’insurge : «14 membres du Board du Syndicat des Sucres ne font que s’asseoir» Devant le siège du Syndicat des Sucres, Pradeep Jeeha  déplore le fait que la direction du Syndicat des Sucres envoit un planton au rez-de-chaussée pour récupérer une lettre que le Mouvement Ti-Planter devait lui remettre. «Zot bann sirdars dimoun kuma nou mem. Zot avoye enn planton vinn cherche nou let au rez-de-chaussée. Grand patron assiz dan biro»,  déplore Pradeep Jeeha.

Mouvement Ti Planter Cannes: manif devant le Syndicat des Sucres, Rs  2 500/tonne réclamées