Actualités

MSDTF : Les urnes rejettent un fidèle de Navin Ramgoolam

233… c’est le nombre de voix qui séparent le nouveau président de la Mauritius Sanathan Dharma Temples Federation (MSDTF) à Rajendra Ramdhean, le président sortant, qui n’a récolté qu’une miette de 97 voix.

Qu’est ce qui a causé la chute de Rajendra Ramdhean ? « C’est so proximité ek la politique et surtout Navin Ramgoolam ki fine fer li perdi so crédibilité, » nous avance une membre de la MSDTF. À titre d’exemple en 2019, alors qu’il était le président de la MSDTF, Rajendra Ramdhean a brillé par sa présence lors de la manifestation organisée par le PTr contre la MBC à Moka. Manifestation où l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, n’a pas hésité à s’en prendre à une personne qui voulait, simplement, lui tendre une main charitable en lui offrant de l’eau.

Rajendra Ramdhean, qui représente supposément la fédération de tous les hindous, a, plus ou moins, essayé de grossir la petite foule réunie par le plus vieux parti politique du pays. Éthiquement parlant, le président d’une prestigieuse association socio-culturelle telle que la MSDTF, peut-il participer activement à une manifestation purement politique ?

À lire aussi : Furieux, Navin Ramgoolam remonte les bretelles de Rajenrah Ramdhean

Un membre du comité de la MSDTF est catégorique. « Nou dédouane nou de so présence dan enn manifestation politique. En tout cas li (Ndlr : Rajendra Ramdhean) pas finn informe comité de so participation. Ni avan ni après. En tou cas enn président enn association bizin ress discret et pas associé li ek nimporte parti politique. Li malheureux zordi ki président MSDTF pe affiche li politiquement surtou ki nou devoir li pli sociale, » se désolait le membre déçu.

Un autre nous avait avancé : « Le président d’une organisation spirituelle de par sa vocation et qui prône l’unité, la prospérité et la paix dans la communauté, ne doit pas faire de la politique », martèlent-ils.

Depuis cette épisode, les membres du comité de la MSDTF et des prêtres Sanatanistes, ne veut plus entendre parler de Rajendra Ramdhean. La société a connu un recul depuis son arrivée. « Il doit partir car il n’est pas digne de représenter la communauté Sanatanistes du pays », conclut un membre.

La dernière goutte d’eau pour évincer Rajendra Ramdhean, c’est que les membres du comité de la MSDTF n’ont pas apprécié le discours politisé de Navin Ramgoolam au Ganga Taloa en marge de la fête de Maha Shivaratree. « Li pas possib ki dans enn grand la prière Rajendra Ramdhean fine authorisé Navin Ramgoolam fer de la politik. C’est inacceptable et zordi lors élection li fine alle manze feuillage parey kuma so leader, Navin… » nous avance un membre qui a voté contre Rajendra Ramdhean.

MSDTF : Les urnes rejettent un fidèle de Navin Ramgoolam