Nando Bodha loue la nouvelle approche de l’UE pour appuyer le secteur privé en Afrique
Actualités

Nando Bodha loue la nouvelle approche de l’UE pour appuyer le secteur privé en Afrique

Le ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha, a officiellement inauguré ce mardi 14 mai 2019 à Flic en Flac le ACP-EU Private Sector Development Information, Knowledge Sharing and Networking Event pour la région Afrique de l’Est et Afrique australe.

Le chef de la diplomatie a mis en exergue le partenariat secteur public – secteur privé à Maurice comme condition essentielle de développement économique. Ce modèle de dialogue a permis au pays d’avancer et se doter de nouvelles capacités industrielles.

Il s’est félicité de la nouvelle approche de l’Union européenne (UE) qui met l’accent sur l’émancipation du secteur privé en Afrique, en sus des enveloppes d’aide au développement traditionnelles dont les Etats en sont les principaux bénéficiaires. La conférence se penche pendant trois jours sur les stratégies de développement du secteur privé en Afrique.

Pour le ministre Bodha, le secteur privé reste le moteur primordial du développement économique, de la création d’emplois et de la lutte contre la pauvreté. Il a évoqué les synergies qui existent entre le gouvernement et le secteur privé à Maurice. Ce modèle peut s’avérer utile en Afrique pour encourager les affaires, dont l’activité des PME et de celle des microentreprises.

Les nouveaux instruments de coopération de l’UE consacre des ressources importantes à l’appui des initiatives privées. Un montant de 600 millions d’euros a alloué sous le programme européen Private Sector Development (PSD) pour la période 2014-2020.

Nando Bodha estime que ces ressources doivent pouvoir insuffler un essor entrepreneurial dans les pays africains, dont Maurice. Il souligne que l’accès aux capitaux demeure un des obstacles majeurs à l’éclosion et à la croissance des PME et microentreprises, en particulier. Les financements européens consacrés au secteur privé constituent une solution non négligeable à ce problème, affirme le ministre.

De son côté, Viwanou Gnassounou, Assistant Secretary General of the ACP Group, soutient que la conférence va réfléchir sur les meilleures pratiques à mettre en place pour faciliter le développement du secteur privé à des fins de la croissance et du développement au sein des pays de la région.

Pour Michal Golabek, Chargé d’affaires à la Délégation de l’UE, la stratégie de l’UE d’appuyer le développement du secteur privé au sein des ACP sera un composant vital des relations EU-ACP post-Accord Cotonou.

Nando Bodha loue la nouvelle approche de l’UE pour appuyer le secteur privé en Afrique