Navin Ramgoolam et ses mandants… virtuels
Le leader du Ptr s'adressant à ses « mandants facebook»
Actualités Editor's Picks

Navin Ramgoolam et ses mandants…virtuels

Bonne nouvelle ! Contrairement aux autres leaders politiques, il semblerait que Navin Ramgoolam a trouvé sa nouvelle circonscription : facebook. En effet, l’ancien Premier ministre et leader du Parti travailliste a passé un message à ses mandants ou plutôt aux « mandants-facebookers» sur sa page officielle,  jeudi 16 mai.

Il rappelle que lors de son rassemblement du 1er mai, il avait annoncé 21 propositions qui couvrent 21 aspects de la vie des Mauriciens. Il demande aux facebookers de partager leurs idées sur sa page ou en privé sur inbox pour les plus discrets.

Il donne la garantie qu’il considèrera toutes les propositions dans le manifeste électoral et le programme gouvernemental. En effet, Ramgoolam a, encore une fois, changé de discours. Après la fameuse phrase qu’il a sans doute oubliée : « Mo pou sanz zot lavi dan 100 zur»,  il promet cette fois, une politique de rupture avec le passé. De quoi parle-t-il ? « Nandanee Soornack ?», « la saisie des coffres-forts à son domicile ? » « L’affaire Roche Noire ? La liste est longue mais il n’a donné aucune indication à ce sujet.

Bref, son message est clair. « Ne parlons plus du passé. » Ramgoolam donne la garantie qu’il répondra aux attentes de tous les Mauriciens. Chose qu’il n’a pu faire en 10 ans et que le gouvernement actuel a pu réaliser en seulement un mandat. C’est-à-dire  « l’avenir des jeunes» « le bien-être des seniors citizens» « l’emploi» « l’entreprenariat» « l’innovation» «  la productivité» entre autres.

Navin Ramgoolam promet que ensemble « nou pou tire le pays dans le précipice ki li été et retrouve la prospérité ».  Oui, c’est vrai ! Le pays vivait tellement dans la prospérité  sous l’ère Ramgoolam, que les  Mauriciens, en guise de remerciement,  ont décidé de le…virer en 2014.

Navin Ramgoolam et ses mandants…virtuels