Actualités

Nilen Vencadasmy : « Si quelqu’un se sent lésé par des propos, il peut entamer des poursuites »

Un article de presse avec pour titre « Roche-Bois: la Cité du ‘nisa’ » a provoqué la colère et la grogne des habitants de la région. Beaucoup se sont sentis concernés par les propos écrits. Qu’en est-il de l’aspect légal dans toute cette affaire?

L’avocat Nilen Vencadasmy estime que le cas précis demeure compliqué. Il explique qu’il faut qu’un habitant de Roche-Bois se soit senti lésé par les propos de l’article pour entamer des poursuites.

Toutefois, il affirme que si aucun individu n’a été ciblé, il demeure difficile d’enclencher des poursuites judiciaires. L’homme de loi souligne d’autre part qu’il n’a jamais connu de circonstances ou des habitants d’une certaine région ont porté plainte suite à ce genre d’incident.

« Je doute qu’un tel cas de diffamation soit recevable en Cour », fait comprendre l’avocat. Cependant Nilen Vencadasmy avoue qu’il faut toujours essayer. « Narien pa dir ki pa pou kapav gayne », fait-il savoir.

Il ajoute également que si quelqu’un se sent contrarier, il peut sans aucun doute réclamer des dommages. Nilen Vencadasmy parle ici de « préjudice morale » envers un individu.

Lire aussi :

Le policier Balchand : « Il fait bon vivre à Roche Bois »

« Je suis Roche Bois »

Joe Lesjongard : « Pa tous dimun dan Roche-Bois ki banes trafikant »

Les ONG de Roche-Bois exigent des excuses de l’Express

Roche-Bois « Fodé viv isi pou ou koné »

Darma Busviah:  « J’ai grandi, je me suis marié et je mourrai à Roche-Bois»

Nilen Vencadasmy : « Si quelqu’un se sent lésé par des propos, il peut entamer des poursuites »