Noémi Alphonse reine d'Afrique au 1 500m
Actualités Sport Local

Noémi Alphonse reine d’Afrique du 1 500m

On attendait une pluie de records de la championne en fauteuil roulant, Noémi Alphonse, au Suisse Nationals. Mais il était difficile de prévoir qu’elle allait battre son propre record d’Afrique au 1 500m, surtout après une chute où elle s’est blessée au bras la semaine dernière. Mais la petite reine en fauteuil roulant a, une nouvelle fois, fait preuve d’une ténacité exceptionnelle pour battre son propre record d’Afrique de près de trois secondes (3.30.51), qui était de 3.33.33 jusqu’au samedi 1er juin.

La piste d’Arbon, en Suisse, est celle de tous les records pour Noémi Alphonse. Une année après avoir mis sa marque sur l’épreuve du 1 500m, elle a remis une couche au 3.33.33 qu’elle avait établi en 2018. Une remarquable performance de 3.30.51 qui place cette athlète parmi les meilleures coureuses mondiales dans la catégorie T54.

Pourtant, dit-elle (voir vidéo), les choses se sont compliquées durant les dernières semaines de sa préparation, coincées entre ses études universitaires et l’entrainement. Puis cette blessure deux jours auparavant au 5 000m, qui a laissé des séquelles.

Des obstacles qu’on peut surmonter quand on a un tempérament trempé dans du métal et surtout de l’ambition. « Mon objectif était de faire encore mieux cette année en Suisse », dit-elle.

Un record national au 100m et un record d’Afrique : ce n’est pas fini. Noémi Alphonse quitte la Suisse demain, lundi 3 juin, pour rallier l’Italie pour le Grand Prix. D’autres performances sont attendues dans l’entourage de la championne au vu des grosses pointures qui seront alignées dans certaines épreuves.

La montée en puissance de Mehfooz Ozeer

Belle performance également aux Suisse Nationals pour Mehfooz Ozeer qui est passé sous la barre de quatre minutes au 1 500m fauteuil – T54. Il a réalisé un chrono de 56.99, qui le rapproche d’une  qualification pour les Mondiaux de Dubai.

Un objectif qu’il pourrait atteindre si l’on considère sa marge de progression après seulement une douzaine de mois qu’il s’est mis à la compétition.

Noémi Alphonse reine d’Afrique du 1 500m