Actualités

Novaterra inaugure le campus de l’African Leadership College

Le campus de l’African Leadership College (ALU) est le premier projet de Smart City de la Beau Plan par Novaterra. Ce campus a été officiellement inauguré le lundi 17 septembre par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, Nicolas Maigrot et Nicolas Eynaud de Novaterra et Fred Swaniker, fondateur de l’African Leadership College.
Cette inauguration, a expliqué Nicolas Maigrot, s’inscrit dans la stratégie de Novaterra, pôle immobilier du groupe Terra, de créer un Pôle Education à forte valeur ajoutée au sein de la smart city de Beau Plan, tout en bâtissant un pont solide entre Maurice et le reste du continent africain à travers le développement d’activités économiques, culturelles et sociales. « Au-delà du campus, nous célébrons une nouvelle étape dans nos relations avec l’Afrique. Nous avons construit ce campus autour de la vie estudiantine, de l’art, de l’entrepreneuriat et de la créativité. La région de Beau Plan est un excellent vecteur pour l’enseignement supérieur. Elle offrira de nombreuses infrastructures résidentielles et commerciales, ainsi que des opportunités pour les étudiants de l’ALC dans leur parcours entrepreneurial. Beau Plan se positionne comme passerelle vers le nord de l’île et le campus de l’ALC sera le cœur et l’âme de la région, offrant aux Mauriciens et aux étrangers, des opportunités exceptionnelles en matière d’enseignement supérieur. »
Le campus de l’African Leadership College (ALU) est le premier projet de Smart City de la Beau Plan.

Fred Swaniker, fondateur de l’African Leadership College, a déclaré : « Nous demandons à nos étudiants de se choisir une mission, et pas seulement une orientation académique. Nous leur demandons d’utiliser leurs talents pour répondre aux grands défis de l’Afrique en matière de soins de santé, d’éducation, de bonne gouvernance, d’infrastructures, de changement climatique, de création d’emplois et d’urbanisation, d’art et design, de ressources naturelles, d’intégration régionale et de l’égalité des sexes. Notre institution a une mission : répondre au plus grand besoin de l’Afrique : un meilleur leadership. En fin de compte, ce que vous voyez ici, est une graine. La graine d’une révolution. Une révolution qui se répand à travers le continent et qui créera 3 millions de leaders dans les 6 000 prochains jours. »

Nicolas Maigrot, Group Managing Director de Terra, a décrit les ambitions du groupe à travers son pôle immobilier, Novaterra pour la future Smart City de Beau Plan et la valeur unique apportée d’abord par l’African Leadership College et dans peu de temps, par la Greencoast International School.

La cérémonie officielle a permis de découvrir la créativité des étudiants de l’African Leadership College. Ofeibea Sakyi-Addo (Ghana) et Madani Napaul (Maurice), étudiants en sciences sociales et informatique respectivement, se sont révélés de remarquables maîtres de cérémonie. Ils ont souligné la diversité et la philosophie d’intégration de l’ALC.
Les invités ont été époustouflés par Our Story, une danse interprétée par Esi Otchere, Lubalenkosi Ncube, Ruth Bimpong et Michael Egor. Une performance pour faire d écouvrir les cultures du Zimbabwe, du Ghana et du Nigeria. La chorégraphie s’inspire des parcours et des aspirations des danseurs au sein de l’ALC.
Renie Abu et Bofelo Kevin Marumo ont interprété The Coming , une chanson puisée de leurs racines ghanéenne et botswanaise. Renie a chanté, en langue akan traditionnelle, l’espoir d’un lendemain meilleur.
Le discours de Lubalenkosi Lisa Ncube, présidente du Student Representative Council , lui a valu des applaudissements nourris. Elle s’est exprimée au nom de la communauté des étudiants de l’ALC. Elle s’est longuement attardée sur l’intégration, la diversité et l’importance du nouveau campus.

La cérémonie officielle a été suivie de la visite du nouveau laboratoire d’ingénierie où les étudiants explorent les potentialités de l’Intelligence Artificielle pour le contexte africain. Deux domaines de recherche et de développement ont été présentés par des étudiants et des professeurs. D’abord, des robots aux coûts abordables. Un prototype de robot à roulettes imprimé 3D à faible coût, capable de détecter la vision industrielle, a été présenté. Ses applications potentielles vont de l’automatisation abordable pour les petits agriculteurs à l’assistance aux opérations de recherche et de sauvetage dans les zones reculées. Les visiteurs ont ensuite découvert l’impact des algorithmes intelligents sur notre vie quotidienne lorsqu’ils sont associés à des appareils domestiques intelligents.

La visite s’est terminée par la découverte des quatre blocs résidentiels du campus- Aksum, Kongo, Songhai et Mapungubwe – portant chacun le nom d’un empire africain, en hommage aux racines et aux valeurs africaines célébrées par l’ALC. À chaque bloc, les visiteurs ont pu interagir avec un étudiant. Clarke Dhana, du Zimbabwe, a parlé de ses stages récents au Kenya et au Japon, tandis qu’Ahmed Konneh, étudiant et blogueur du Liberia, a présenté son organisation qui forme les jeunes à devenir des leaders plus efficaces.
Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, Nicolas Maigrot de Novaterra et Fred Swaniker, fondateur de l’African Leadership College ont également dévoilé une plaque commémorative.

Novaterra inaugure le campus de l’African Leadership College