Venezuela, le pays qui a perdu 3M de ses habitants
On estime à 5 000 le nombre de Venezueliens qui quittent le pays chaque jour, pressées de fuir l'effondrement économique
Monde Uncategorized

Venezuela, le pays qui a perdu 3 millions de ses habitants

Au Venezuela, toutes les discussions tournent autour de trois points : la durée du séjour, le lieu de fuite et sur la meilleure façon de commencer une nouvelle vie. On estime à 5 000 le nombre de Venezueliens qui quittent le pays chaque jour, pressées de fuir l’effondrement économique et la crise humanitaire qui sévit dans ce pays riche en pétrole.

Plus de 3 millions de personnes ont fui le Venezuela ces dernières années. Selon l’ONU, ce nombre devrait atteindre plus de 5 millions d’ici fin 2019. La grande majorité des Vénézuéliens se rendent dans d’autres régions d’Amérique du Sud. Plus d’un million ont élu domicile en Colombie, leur pays d’accueil et un demi-million de plus l’ont traversée plus au sud, en direction de l’Équateur, du Pérou.

Les plus chanceux, ceux qui ont des liens ou des membres de la famille déjà établis et qui ont fait des études ont trouvé du travail ailleurs. Mais en voulant fuir leur pays natal, beaucoup d’anciens professionnels se contentent de vendre de l’eau ou de la nourriture dans les rues du Pérou et de la Colombie pour joindre les deux bouts.

“Nous parlons de personnes qui partent non pas à cause d’une catastrophe naturelle ni à cause d’une guerre”, déclare Claudia Vargas Ribas, experte en migration à l’Université Simon Bolívar de Caracas.

Nouvelle année, nouveaux défis

La nouvelle année devrait largement faire pression sur le gouvernement vénézuélien. Le 10 janvier, Nicolas Maduro sera officiellement assermenté pour six autres années après avoir été déclaré vainqueur des élections de mai dernier. Ces élections ont été en grande partie boycottées par l’opposition et largement condamnées par les États-Unis, l’Union européenne et la plupart des voisins du Venezuela.

Le président Maduro reproche aux “impérialistes” – américains et européens – de mener une “guerre économique” contre le Venezuela et d’imposer des sanctions à de nombreux membres de son gouvernement.

Mais ses détracteurs disent que c’est la mauvaise gestion économique – d’abord de son prédécesseur Hugo Chávez et maintenant du président Maduro lui-même – qui a mis le Venezuela à genoux.

Venezuela, le pays qui a perdu 3M de ses habitants