Opinion: une véritable lame de fond orange a tout englouti
Dans ce sillage, le leader du Parti Travailliste, Navin Ramgoolam a vécu un séisme politique.
Actualités Politique

Opinion: une véritable lame de fond orange a tout englouti

L’écrasante victoire personnelle de Pravind Jugnauth en tant que Premier ministre sortant et de l’Alliance Morisien se résume comme une véritable lame de fond orange qui a tout englouti sur son passage: les partis traditionnels, certains de leurs leaders et autres têtes de dinosaures, lors des législatives du 7 novembre. Dans ce sillage, le leader du Parti Travailliste, Navin Ramgoolam a vécu un séisme politique. Battu à plates coutures en tant que Premier ministre sortant et leader de l’Alliance Ptr-MMM aux législatives de décembre 2014, il a s’est retrouvé de nouveau comme un lion blessé à mort de cette joute électorale.

«Une vague orange est en train de déferler sur Pamplemousses/Triolet, fief de Navin Ramgoolam et sur tout le pays», diagnostiquait avec raison un pharmacien de la région de Triolet, voici 15 jours. «La communication de Pravind Jugnauth est meilleure. Ses messages passent très bien», soulignait ce professionnel. Or, aujourd’hui avec la victoire historique et sans précédent de Pravind Jugnauth, c’est une lame de fond qui a tout englouti sur son passage.

Une simple analyse des facteurs déterminant cette grande victoire permet de voir plusieurs faits. 723 660 des 941 719 électeurs, soit un taux de 76,84% ont exercé leur droit civique. Un taux de 2% plus qu’aux élections générales de décembre 2010.

Opinion: une véritable lame de fond orange a tout englouti
Compte tenu des critiques contre son propre gouvernement, Pravind Jugnauth n’a pas hésité de renouveler son équipe parlementaire et gouvernementale à 60% dans le cadre des législatives 2019.

Dès le départ, Pravind Jugnauth a été constant dans son approche. Une de premières mesures qu’ils a introduite lorsqu’il a été investi au poste de Premier ministre en janvier 2017, c’est l’octroi du Negative Income Tax. Par la suite, il a introduit le Minimum Wage à Rs 9 000 en 2018, une mesure populaire et audacieuse qui est venue alléger le fardeau de plusieurs milliers de salariés, cela au grand dam du patronat.

Contre toute attente, cela en dépit de fort lobbying et là, où l’ancien pouvoir a failli, en introduisant deux lois du Travail, scélérates, l’Employment Relations Act (EReA) et l’Employment Right Act(ERiA), donnant pleins pouvoirs et des coudées franches aux patrons de hire and fire les services d’un employé, tout en bannissant son droit de grève, Pravind Jugnauth a réussi en main de maître de remplacer ces lois par le Worker’s Right Act, une loi plus humanisée.

Last but not least, le leader de l’Alliance Morisien a promis d’augmenter la pension de vieillesse à Rs 13 500 au cours d’un 2e mandat, à commencer par Rs 9 000 en décembre 2019. En un mot, la liste est longue par rapport aux mesures au visage humain.

Dans le combat inlassable contre le trafic de drogue, le Premier ministre n’a pas hésité une seconde de demander à certains proches du pouvoir de step down: Roubina Jadoo-Jaunbocus (ministre de l’Egalité des Genres), Raouf Gulbul (président de la Gambling Regulatory Authority)…Il a institué une Task Force en vue d’étudier les moyens de mettre en œuvre les recommandations du rapport Lam Shang Leen sur la Drogue.

S’ajoutent à cette liste des projets d’infrastructures d’envergure : Metro Express [1ère phase terminée et 2e phase enclenchée] ; victoire écrasante de Maurice aux JIOI 2019, Complexe Sportif de Côte d’Or, dont la mise en place de l’Académie de Football (Liverpool), entre autres.

Compte tenu des critiques contre son propre gouvernement, Pravind Jugnauth n’a pas hésité de renouveler son équipe parlementaire et gouvernementale à 60% dans le cadre des législatives 2019. Il a misé avec raison sur une nouvelle équipe, jeune, dynamique et déterminée.

A ce chapitre, dans certains cas, où Pravind Jugnauth aurait passé l’éponge en accordant l’investiture à certains de ses ministres, nommément Ashit Gungah, Eddy Boissézon, Fazila Jeewa-Daureeawoo, Anwar Husnoo, Stephan Toussaint, Mahen Jhugroo, ou encore le député, Zouberr Joomaye, l’électorat a appliqué sévèrement la guillotine. La voix du peuple, c’est la voix de Dieu!

Désormais, Pravind Jugnauth fort et revigoré d’un full fledge mandate en tant que Premier ministre, Pravind Jugnauth en tant qu’un vrai démocrate et rassembleur, demande à tous ceux qui n’ont pas cru en l’Alliance Morisien de tirer un trait sur le passé et à se joindre à lui pour œuvrer en vue d’aider le pays à franchir une nouvelle étape de développement et du progrès.

Opinion: une véritable lame de fond orange a tout englouti