Padayachy: “Le déficit budgétaire réel pour l'exercice 2017-2018 était de 2,9% du PIB contre les prévisions de 3,2%”
“Je tiens à informer l'Assemblée que, malgré ce crédit supplémentaire, le déficit budgétaire réel pour l'exercice 2017-2018 était de 2,9% du PIB contre les prévisions budgétaires de 3,2%”: c’est ce qu’a affirmé le ministre des Finances, Renganaden Padayachy.
Actualités

Padayachy: “Le déficit budgétaire réel pour l’exercice 2017-2018 était de 2,9% du PIB contre les prévisions de 3,2%”

“Je tiens à informer l’Assemblée que, malgré ce crédit supplémentaire, le déficit budgétaire réel pour l’exercice 2017-2018 était de 2,9% du PIB contre les prévisions budgétaires de 3,2%”: c’est ce qu’a affirmé le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, lors de la présentation en 2ème lecture du Supplementary Appropriation (2017-2018) (No.2) Bill, à l’Assemblée Nationale, mardi 14 juillet. Il a souligné que ce projet de loi prévoit un budget supplémentaire de Rs 57,1 M au titre des services du gouvernement pour l’exercice 2017-2018 au titre de trois crédits de dépenses.

Il a fait remarquer que l’Assemblée nationale, par le biais de l’Appropriation (2017-2018) Act 2017, a voté Rs 116,2 milliards pour l’exercice 2017-2018. “Un montant supplémentaire de Rs 2 milliards a été voté pour cet exercice par le biais de la loi de 2018 sur les crédits supplémentaires (2017-2018) en tant que transfert au National Environmental Fund (NEF) pour la mise en œuvre de divers projets visant à mieux protéger l’environnement et à atténuer les risques associés au changement climatique”, a déclaré le ministre des Finances..

Ainsi, il a fait remarquer que le plafond de dépenses total autorisé pour l’exercice 2017-2018 était de Rs 118,2 milliards. La somme effectivement dépensée au cours de cet exercice, a -t-il indiqué, s’est élevée à Rs 105,6 milliards. “Ce montant est inférieur de Rs 12,6 milliards au montant total affecté à cet exercice”, a soutenu le ministre des Finances.

“Cependant, les dépenses réelles au titre de trois crédits de dépenses ont dépassé leurs crédits d’un montant total de Rs 57,1 millions. Ce montant excédentaire a été comblé grâce à la réallocation de fonds au cours de cet exercice à partir d’autres crédits qui avaient des économies et des dépenses insuffisantes”, a maintenu Renganaden Padayachy.

En revanche, le ministre des Finances a affirmé que la clause 105, paragraphe 3, point b) de la Constitution stipule que, “if it is found that any money has been expended on any head of expenditure in excess of the amount appropriated for the purposes included in that head by the appropriation law, or for a purpose for which no amount has been appropriated by the appropriation law, then a Supplementary Appropriation Bill need to be introduced in the National Assembly to provide for the appropriation of those sums”.

Ainsi, bien que le total des dépenses réelles de l’exercice 2017-2018 soit inférieur au montant total alloué, un projet de loi de crédits supplémentaire est requis pour les trois crédits pour lesquels les dépenses de l’exercice ont dépassé les crédits votés.

Ces trois votes, qui sont énumérés à l’annexe du projet de loi avec les sommes respectives, sont les suivants:

Primo: un montant net de Rs 29,1 M au titre du crédit 1-3: Assemblée nationale, principalement pour le projet de diffusion des travaux en direct. En fait, le total des dépenses excédentaires dans les différents postes de ce crédit s’élevait à Rs 40,1 millions. Un montant supplémentaire de 34,9 millions de roupies a été requis pour le paiement des réclamations liées à l’acquisition de matériel informatique et d’autres services connexes pour l’achèvement du projet de diffusion en direct, a-t-il indiqué.

La Chambre notera qu’un montant total de 137,2 millions de roupies à été dépensé pour ce projet historique sur deux exercices.

Deuxièmement, un montant net de Rs 1,2 million au titre du crédit 1-4: Electoral Supervising Commission et Electoral Boundaries Commission, principalement pour le paiement des frais juridiques liés aux affaires judiciaires déposées contre la Commission et le renouvellement du contrat de deux conseillers; et

Enfin, un montant net de 26,8 millions de roupies au titre du crédit 1-5: Bureau du commissaire aux élections essentiellement lié à la tenue des élections partielles de l’Assemblée nationale dans la circonscription n ° 18 – Belle Rose et Quatre Bornes en décembre 2017.

Padayachy: “Le déficit budgétaire réel pour l’exercice 2017-2018 était de 2,9% du PIB contre les prévisions de 3,2%”