Padayachy: “Pour une relance en toute sécurité afin d’éviter un 2ème confinement”
Dans la perspective du déconfinement progressif par rapport à la pandémie du Coronavirus (Covid-19), le ministre des Finances et du Développement économique, Renganaden Padayachy a soutenu que Maurice se voit confronté à deux enjeux: la relance économique et la sécurité.
Actualités

Padayachy: “Pour une relance en toute sécurité afin d’éviter un 2ème confinement”

Dans la perspective du déconfinement progressif par rapport à la pandémie du Coronavirus (Covid-19), le ministre des Finances et du Développement économique, Renganaden Padayachy a soutenu que Maurice se voit confronté à deux enjeux: la relance économique et la sécurité. C’était lors de l’émission Focus sur la MBC/Tv, hier vendredi 1er-Mai.

“Nous sommes en présence d’un double défi pour la relance  des activités économiques. Nous devrons aller vers une relance en toute sécurité, cela en vue d’éviter un 2ème confinement”, a insisté Renganaden Padayachy. Pour ce qui est des leçons à tirer de la pandémie de Covid-19, le ministre des Finances, faisant référence aux économistes, a affirmé: “Nous sommes confrontés à une pandémie. Malheureusement, nous devrons reprendre afin d’éviter un suicide  économique.”

Auparavant, Renganaden Padayachy a expliqué que la reprise des activités économiques se fera par phase dans différents secteurs. Soulignant que seuls les secteurs essentiels ont été autorisés à opérer, il a fait remarquer que lors de la reprise, les usines font partie des premières entreprises à travailler.

“Par la suite, tous les secteurs reprendront leurs activités. Dans ce contexte, il y aura le Work Access Permit (WAP) qui sera amélioré avec la mise en place d’un système de digitalisation. La demande sera formulée au niveau de la police. De même pour les Self-Employed, la demande devra se faire auprès de la police. En l’espace de 24 heures, la demande est approuvée”, a affirmé Renganaden Padayachy.

De ce fait, il a fait remarquer que les détenteurs de WAP pourront circuler en sortant de leurs domiciles pour se rendre à leurs lieux de travail et vice-versa les après-midi. “Etant en période exceptionnelle, nous devrons prendre des précautions”,a-t-il maintenu.

Aussi, il a affirmé que les supermarchés resteront ouvertes jusqu’à 20 heures en vue de permettre qui travaillent jusqu’à tard de faire leurs emplettes, cela par ordre alphabétique pour éviter des risques.

Dans la même perspective, il a réitéré que la réouverture d’entreprises du privé se fera par phase.

Padayachy: “Pour une relance en toute sécurité afin d’éviter un 2ème confinement”