Palmar Ltée : manifestation des employés licenciés à Mon Loisir et Flacq
Actualités

Palmar Ltée : manifestation des employés licenciés à Mon Loisir et Flacq

Les employés licenciés de Palmar Ltée ont manifesté devant les unités de production de l’entreprise à Mon Loisir et à Flacq, ce 22 février. Palmar Ltée étant en receivership, de groupes d’employés ont obstrué la route à Mon Loisirs. Bilan : deux ouvrières blessées ont obtenu des soins à SSRNH. Des inspecteurs du ministère du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi ont été dépêchés sur place pour calmer les esprits. Dans le camp du Receiver Manager, on parle de «tragédie humaine qui se joue à Palmar Ltée.» Du côté du ministère du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi, on travaille à trouver des solutions sur deux champs : Workfare Programme et redéploiement.

«Nou ti bloc simin. Nou dan nou souffrans, mais la police coze britt ar nou. Dan la mele deux madam parmi nou finn blesse. Zot finn ale lopital pou gagne soin», confie une ouvrière, témoin oculaire de la scène. Tonnant dans le même sens, un des porte-parole des employés licenciés, Ramoutee Panchaliah, domiciliée à Roches Noires et comptant 35 années de service au sein de Palmar Ltée s’insurge, les larmes aux yeux : «Après plus de trois décennies passées au sein d’eau sein de l’usine sans aucun problème, aujourd’hui, on y a fait venir de gros chiens pour aider à nous interdire l’accès à l’usine. L’employeur ne veut pas nous rembourser nos années de service» Elle souligne que le syndicat des employés y viendra prêter main-forte aux employés licenciés, mardi 26 février.

Sollicité en vue de lui permettre d’expliquer la situation chez Palmar Ltée, Afsar Ebrahim, l’un des deux Receiver Managers, dans une déclaration à Inside News, cet après-midi du 22 février confie : «C’est une tragédie humaine qui se joue à Palmar Ltée. C’est avec beaucoup de difficultés que nous avons été contraints à fermer l’entreprise en attendant de trouver un repreneur. Ce n’est de pas de gaieté de cœur que nous avons pris une telle décision.»

Il souligne que son collègue Yacoob Ramtoolah et lui font de leur mieux pour trouver des solutions. «Il nous faut trouver un repreneur. Le ministère du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi travaille d’arrache-pied pour décanter la situation. Nous faisons notre maximum», soutient Afsar Ebrahim.

Afsar Ebrahim, Receiver Manager: «C’est une tragédie humaine qui se joue à Palmar Ltée»

Affirmant que ce sont eux en tant que Receiver Managers qui ont assuré les salaires des employés pour les mois de janvier er février, totalisant une enveloppe de Rs 30 M, soit Rs 15 M par mois, il soutient qu’ils ne pouvaient s’aventurer de payer ceux de mars, cela  avec l’incertitude d’effectuer des dépenses additionnelles minimales de Rs 80 M ( loyer, transport, charbon…) pour honorer des commandes de Rs 90M.

En revanche pour ce qui est du sort des employés licenciés, Afsar Ebrahim explique : «Des démarches sont entreprises pour redéployer quelque 600 employés. Nous sommes en pourparlers avec MEXA les 400 ouvriers étrangers. Ce sera facile pour les absorber» De ce fait, le sort de 300 autres employés mauriciens reste incertain.

Face à cette situation, le ministère du Travail dit favoriser le Workfare Programme. «A ce stade, nous ignorons combien sont-ils qui voudront intégrer le programme. Des négociations sont en cours avec la MEXA pour redéployer 900 employés mauriciens au sein des entreprises existantes et 400 ouvriers étrangers», affirme un des responsables du ministère du Travail.

Pour rappel, le Workfare Programme pour des licenciés est établi comme suit : 90% des salaires pour les premiers trois mois ; 60% des salaires pour les autres six qui suivent et 30% des salaires pour encore trois mois additionnels. Cela, en attendant que l’employé puisse obtenir un emploi.

Palmar Ltée : manifestation des employés licenciés à Mon Loisir et Flacq