Actualités

Pape François : « La Grande-Bretagne doit obéir aux Nations Unies et retourne les îles, y compris la base militaire »

Le Pape François s’est entretenu avec des journalistes en plein vol vers Rome. Il était accompagné de son porte-parole Matteo Bruni et du père organisateur du voyage du Mauricio Rueda qui s’adresse aux journalistes lors de son vol d’Antananarivo à Rome, après son voyage pastoral de sept jours au Mozambique, Madagascar et Maurice, le 10 septembre 2019.

Le Pape François a déclaré mardi que la Grande-Bretagne devrait se conformer à la résolution de l’ONU et de retourner les archipels qu’elle détient dans l’océan Indien à l’île Maurice, dont une louée aux États-Unis pour la base de Diego Garcia.

Dans ses salutations à diverses délégations après la messe de lundi à l’île Maurice, le Pape François s’est référé à l’archipel et a utilisé le nom des îles Chagos, que la Grande-Bretagne gouverne comme le British Indian Ocean Territory (BIOT).

Les autorités mauriciennes ont vu cette mention comme un coup de pouce pour leur réclamation et dans un discours au Pape lundi soir, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, l’a remercié pour son intérêt.

La Grande-Bretagne a détaché les îles Chagos de l’île Maurice avant que celle-ci n’acquière son indépendance en 1968. Londres expulsa alors la population des îles, qui comptait alors environ 2 000 personnes, pour construire la base aérienne de Diego Garcia.

Interrogé par un journaliste mauricien dans l’avion qui revenait d’un voyage de trois nations en Afrique, le Pape François a expliqué comment il pouvait aider les habitants de Chagos à rentrer chez eux : « Lorsque nous reconnaissons des organisations internationales, comme la Cour internationale de justice de La Haye ou les Nations Unies, et que nous leur donnons la capacité de juger à l’échelle internationale, lorsqu’elles parlent, si nous faisons partie de l’humanité, nous devons obéir. »

« Il est vrai que toutes les choses qui sont bonnes pour l’humanité ne sont pas bonnes pour nos poches (intérêts financiers), mais les institutions internationales doivent être respectées », a-t-il ajouté.

En février dernier, la Cour internationale de justice a statué que les habitants de Chagos avaient été expulsés illégalement et a recommandé à la Grande-Bretagne de redonner le contrôle des îles à l’île Maurice.

En mai, l’Assemblée générale des Nations Unies a massivement exigé que la Grande-Bretagne abandonne le contrôle des îles Chagos dans les six mois. Ces résolutions ne sont pas contraignantes.

« S’il y a un conflit interne ou un conflit entre les pays, vous y allez (l’ONU) pour le résoudre comme des frères, comme des gens civils », a fait ressortir le Pape François.

Pape François : « La Grande-Bretagne doit obéir aux Nations Unies et retourne les îles, y compris la base militaire »