Partenariat MCB – Mauritian Wildlife : s’engager avec impact
Actualités

Partenariat MCB – Mauritian Wildlife : s’engager avec impact

Mettre en place un partenariat avec impact. Voilà le leitmotiv soutenant l’association du Groupe MCB et de la Mauritian Wildlife Foundation (Mauritian Wildlife). Le Groupe a annoncé ce jeudi 9 mai son engagement auprès de cet organisme, et associe désormais aussi ses clients dans cette démarche visant à la conservation de la biodiversité mauricienne.

C’est avec la conviction qu’aucun sujet de société ne peut être traité par un seul acteur que la MCB lance aujourd’hui ce nouveau partenariat. C’est ensemble que différents acteurs se doivent d’apporter des solutions aux grands enjeux : climat, protection de la biodiversité, réduction de la pollution, inégalités. Alors qu’il est urgent d’agir pour réduire notre empreinte environnementale sur la planète, il est du ressort de la société civile d’assumer sa part de responsabilités.

Les entreprises, en tant que parties prenantes de la société, doivent, elles aussi, prendre des engagements à long terme et mettre en œuvre des solutions de développement durable. C’est dans cette optique que le Groupe MCB s’engage aujourd’hui à travers un partenariat allant au-delà du simple mécénat et ayant un impact fort.

Suite au lancement, en novembre dernier, de Success Beyond Numbers, son programme de corporate sustainability, la MCB s’investit aujourd’hui dans cinq programmes de la Mauritian Wildlife et met aussi à contribution ses clients à travers des mécaniques impliquant ses cartes bancaires et son compte Rupys, destiné aux plus jeunes.

La MCB soutiendra des programmes de conservation de la Mauritian Wildlife à hauteur de Rs 5 millions par an, sur une période de trois ans. Le Groupe MCB financera ainsi des programmes de la Mauritian Wildlife pour la protection de quatre espèces endémiques : la grosse câteau verte (echo parakeet), le pigeon des mares (pink pigeon), le gecko de Günther (Günther’s gecko), et le boa de
l’île Ronde (Round Island boa).

Le Groupe MCB financera aussi un programme de formation visant la protection de nos îlots. Plusieurs îlots sont en effet aujourd’hui devenus de véritables carrefours du tourisme et d’autres activités socio-économiques. Parmi eux l’île de la Passe, l’île aux Fouquets, et l’îlot Gabriel.
Il est aujourd’hui primordial de sauvegarder l’environnement fragile de ces îlots. Et ce pour deux raisons. Il s’agit bien évidemment d’en protéger la biodiversité, mais aussi de préserver des économies locales dont le tourisme est la moelle épinière.

Les gens et la nature se croisent tous les jours sur ces îlots et il est important de prendre en compte l’impact de l’activité humaine sur cet environnement qui est d’ailleurs source de revenus et dont la conservation est une condition sine qua non pour la pérennité de ces revenus.

La Mauritian Wildlife a mis sur pied une formation novatrice visant à la sensibilisation des skippers et d’autres plaisanciers quant à l’écosystème et la biodiversité. Elle est basée sur des principes associant la conservation de la nature et développement socio-économique.

Dans un premier temps, cette formation intitulée « South East Islets Sensitisation Project » a été déployée dans la région Sud-Est. A ce jour, la Mauritian Wildlife a touché, à travers cette initiative, 103 skippers, 91 pêcheurs, 77 officiers de la National Coast Guard et 56 propriétaires de bateaux privés, principalement dans la région Sud Est. Avec le financement de la MCB, la Mauritian Wildlife pourra étendre ce projet à d’autres régions de l’ile et embarquer un plus grand nombre de participants.

Le soutien de la MCB à la Mauritian Wildlife impliquera aussi les plus jeunes clients de la MCB à travers les comptes Rupys. Les plus petits seront sensibilisés quant au besoin de protection de ces espèces et à l’importance de la biodiversité.

Les détenteurs de cartes Rupys, qui sont âgés de 0 à 17 ans, auront la chance de visiter l’ile aux Aigrettes avec la Mauritian Wildlife et de découvrir les espèces endémiques de Maurice, des espèces d’ailleurs uniques au monde, et leur rôle dans notre écosystème. De plus, la MCB s’engage aussi à reverser 10 sous pour chaque transaction effectuée avec une de ses cartes de débit dans un fonds constitué spécialement pour la protection de l’environnement. Cette initiative prendra effet le 11 mai, date symbolique car elle marque la célébration de la Journée mondiale des espèces menacées.

Partenariat MCB – Mauritian Wildlife : s’engager avec impact