Paul Bérenger: “Le MMM est sorti renforcé de ces démissions”
Il a insisté que cette crise a eu l'effet d'un sursaut au sein du MMM.
Politique

Paul Bérenger: “Le MMM est sorti renforcé de ces démissions”

“Le MMM est sorti renforcé de ces démissions. Les récentes démissions ont suscité une vague de sympathie pour nous”: propos du leader du MMM, Paul Bérenger, lors d’une conférence de presse, à l’issue d’une réunion du Comité Central élargi avec la participation des candidats désignés pour les prochaines élections générales, ce samedi 31 août. Il a insisté que cette crise a eu l’effet d’un sursaut au sein du MMM.

Il a soutenu que cette réunion du CC mauve s’est déroulée et tout un chacun qui a voulu s’exprimer a pu le faire. “C’est un sentiment de degoût qui s’est dégagé par rapport aux cinq des huit démissions, exception faite à Raj Nuckchady, Cherylle Rayapen et Govinden Venkatasami. Nous allons en avant”, a souligné le leader des Mauves. “Ce que les autres ont fait, c’est une trahison et de la lâcheté pure et simple. Ils ont été guidés par l’opportunisme. Leur démarche a provoqué le contraire pour le MMM: une vague de sympathie”, a-t-il ajouté. En réponse à une question de la presse, Paul Bérenger s’est montré très critique à l’égard de l’un des démissionnaires: “Il est explicite que Sanjeeven Permall a joué un mauvais dans ces démissions. On m’avait mis en garde que Sanjeeven allait nous vendre, mais je n’y avais pas porté attention. Je préfère avoir de la déception que de nourrir la méfiance à l’égard des gens.” De ce fait, il a félicité les militants qui disent “non à cette trahison.”

Répondant à une question de la presse de savoir si les noms des démissionnaires aux quatre circonscriptions (5, 8, 7 et 17)  ont fini d’être remplacé, Paul Bérenger a répondu: “Nous sommes arrivés bien loin avec les remplaçants. Nous en avons déjà les noms. Nous travaillons dessus”. Il a fait remarquer que la relève se prépare pour remplacer les démissionnaires, Paul Bérenger a affirmé que le CC mauve a avalisé les représentants des trois des quatre circonscriptions concernées pour siéger au sein du BP du MMM.

Pour ce qui est de son état de santé, Paul Bérenger a cociié que depuis mardi 27 août, il est sous des antibiotiques, vu qu’il a attrapé une grippe. “Ce n’est guère facile de se retrouver sous des antibiotiques (…) Mais, si on pouvait trouver des antibiotiques qui s’appliqueraient aux transfuges, cela aurait super!”, a-t-il lancé avec un brin d’humour.

Paul Bérenger: “Le MMM est sorti renforcé de ces démissions”