PMO: “A aucun moment le gouvernement n’a proposé  le poste d’Attorney General à Marc Hein”
Le PMO tient à préciser qu’à aucun moment le gouvernement n’a délégué qui que ce soit pour proposer le poste d’Attorney General à Me Hein”, souligne le communiqué.
Actualités

Permis de séjour : Le PMO suit de près l’affaire G.A.

Le 1er mars 2018, M. G.A., ressortissant sud-africain, a reçu un permis de séjour à titre de conjoint à charge de Mme L.A. Cette dernière détient un permis de travail à titre d’investisseur depuis le 10 janvier 2018, valide jusqu’au 9 janvier 2021.

Le 3 août 2018, l’Economic Development Board (EDB) a informé le bureau du Premier ministre (PMO) et le Passport and Immigration Office (PIO) qu’elle a procédé à un exercice de diligence raisonnable à l’égard de M. G.A. qui avait révélé qu’il avait déjà été accusé de trafic de drogue en Afrique du Sud et qu’il risquait la prison.

Le PIO qui a été consulté a informé le bureau du Premier ministre qu’il n’avait pas de rapport défavorable sur M. G.A. au moment où sa demande de permis de résidence a été traitée en mars 2018.

Par la suite, le PIO a demandé des informations supplémentaires à INTERPOL et au ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international sur le cas de M. G.A. en Afrique du Sud.

Le ministère des Affaires étrangères, Intégration régionale et commerce international a écrit aux autorités compétentes de l’Afrique du Sud et ces dernières ont conseillé au gouvernement de Maurice de demander une assistance juridique mutuelle au gouvernement de la République d’Afrique du Sud par la voie juridique appropriée.

Interpol de Pretoria a informé que M. G.A. a été arrêté en 2006 et poursuivi pour une infraction liée à la drogue en 2007.

Le Procureur général a envoyé une demande aux autorités sud-africaines par les voies diplomatiques via le Secrétaire aux Affaires étrangères pour obtenir de l’aide pour obtenir des informations sur M. G.A. L’affaire fait l’objet d’un suivi étroit au niveau du bureau Premier ministre et, dès réception de l’information pertinente, des mesures appropriées seront prises.

« Le but de mon gouvernement est de mettre en œuvre des politiques pour encourager les personnes aptes et appropriées à entrer au pays pour contribuer à son développement économique et nous ne tolérerons aucune personne ayant un casier judiciaire qui ternira la réputation de notre île, » a fait ressortir Pravind Jugnauth au Parlement ce mardi 16 juillet.

Permis de séjour : Le PMO suit de près l’affaire G.A.