Pétitions électorales- Collendavelloo: “Que la Notice de dénonciation soit référée au DPP” 
Ladite motion porte sur de pétitions électorales au niveau de circonscriptions et d’un Judge Order. Le DPM Collendavelloo a suggéré que cette affaire soit référée au Directeur des Poursuites Publiques pour des actions appropriées.
Actualités

Pétitions électorales – Collendavelloo: “Que la Notice de dénonciation soit référée au DPP” 

La motion de la discorde qui a provoqué l’expulsion de deux parlementaires, en l’occurrence, le leader de l’Opposition, Arvin Boolell et le Whip de l’Opposition, Shakeel Mohamed, de l’Assemblée Nationale, hier après-midi 28 février, par ordre du Speaker, a trait à une Notice de dénonciation qui a été servie au Deputy Prime Minister et ministre de l’Energie et des Utilités Publiques, Ivan Collendavelloo, le 2 décembre par un huissier de la Cour Suprême. Ladite motion porte sur de pétitions électorales au niveau de circonscriptions et d’un Judge Order. Le DPM Collendavelloo a suggéré que cette affaire soit référée au Directeur des Poursuites Publiques pour des actions appropriées.

L’intitulé de la motion d’Ivan Collendavelloo se lit comme suit: “Mr Speaker, Sir, in the light of your ruling, I move that the matter whereby Mr. A.S Samtally, a registered Usher of the Supreme Court did on 2 December 2019, serve on me a Notice in Denunciation together with Election Petition and Judge Order in the precincts of the Assembly be referred to the Director of Public Prosecution for appropriate action” La motion du DPM a été approuvée par à l’unanimité par la majorité gouvernementale.

 

Pour rappel: la présentation de cette motion a mis le feu aux poudres dans l’hémicycle, surtout dans le camp de l’opposition. A maintes reprises, lorsque Ivan Collendavelloo s’apprêtait à la présenter, il a été interrompu par Shakeel Mohamed. Ce dernier n’a pas voulu entendre ladite motion en avançant l’argumentation que “c’est subjudice”. C’est à quoi, le Speaker a rétorqué en insistant que le “DPM will take his responsibility.” “Ceux qui veulent entendre la motion peuvent le faire. Mais ceux qui ne le veulent pas peuvent la contester devant la Cour Suprême”,  a argué Sooroojdev Phokeer. 

A un moment le député du MMM, Reza Uteem s’est intervenu, mais en vain. Vu la tournure des événements, le Speaker a expulsé dans un premier temps, le Whip de l’Opposition, Shakeel Mohamed du Parlement sur un Point of Order et dans un deuxième temps, le leader de l’Opposition, Arvin Boolell sur le même point. Du coup, toute l’opposition parlementaire (Ptr, MMM et PMSD), excédée a effectué un walk-out.

Par conséquent, la séance parlementaire a été suspendue pendant plus d’une demie heure. A la reprise des travaux, le Premier ministre, Pravind Jugnauth et Leader of the House, a présenté une motion demandant la suspension du leader de l’Opposition pour deux séances, celle d’hier 28 février et la prochaine séance.

Pétitions électorales- Collendavelloo: “Que la Notice de dénonciation soit référée au DPP”