Plages, lagons et récifs: un programme  de réhabilitation, de protection et de gestion au coût de Rs 215 M
Un programme de  réhabilitation, protection et de gestion des plages, des lagons et des récifs est mis au point au coût de Rs 215 M, à l’initiative du ministère de l’Environnement.
Actualités

Plages, lagons et récifs: un programme  de réhabilitation, de protection et de gestion au coût de Rs 215 M

Un programme de  réhabilitation, protection et de gestion des plages, des lagons et des récifs est mis au point au coût de Rs 215 M, à l’initiative du ministère de l’Environnement. L’annonce a été faite par le ministre de tutelle, Kavy Ramano, au Parlement, au cours de la semaine écoulée.

“Ce budget s’aligne ainsi dans une logique de continuité, avec une somme totale de Rs 215 M visant la gestion des plages, des lagons et récifs coralliens”, a affirmé Kavy Ramano. Soulignant que les zones côtières de Maurice sont constamment menacées par les effets du changement climatique, il a déclaré: “Le rétrécissement de nos plages, dû à l’érosion côtière est un problème majeur auquel, nous sommes confrontés, menace, sans distinction, notre économie, notre industrie du tourisme et nos habitudes à jouir de moments privilégiés de détente. L’érosion accentuée des plages a réduit la largeur des plages autour de certaines zones côtières jusqu’à 20 mètres au cours des dernières décennies”. 

De ce fait, il a fait remarquer que le gouvernement a entrepris des travaux de réhabilitation du littoral à grande échelle sur plusieurs sites. 

Il a indiqué qu’une somme de Rs 134 M a été allouée dans le Budget 2020-2021 en vue de poursuivre des travaux sur 10 autre sites les plus affectées par le phénomène de l’érosion côtière, totalisant 6,3 km du littoral, notamment à St Martin-Bel Ombre, Anse Jonchée, Providence (Grand Port), Bois des Amourettes, Pointe aux Feuilles, Petit Sable, Bambous Virieux, Rivière des Créoles, Grand Baie (Le Capitaine), et Grand Sable. “Les travaux proposés amélioreront également le potentiel socio-économique et récréatif de la région, notamment avec la création de plages artificielles, d’une piste cyclable et la plantation d’arbres”, a affirmé Kavy Ramano. 

Mont Choisy : travaux de réhabilitation et récifs artificiels au coût de Rs 100 M en cours
De ce fait, il a fait remarquer que le gouvernement a entrepris des travaux de réhabilitation du littoral à grande échelle sur plusieurs sites., dont à Mont Choisy.

Dans cette même optique de lutte contre l’érosion côtière, a-t-il indiqué, les filaos seront remplacés par des espèces endémiques et indigènes. Le projet, financé à hauteur de Rs 10 M, a déjà débuté à Flic-en-Flac et Le Morne, sur une étendue de 200 mètres et se poursuivra sur la plage publique de Belle Mare, a-t-il dit.

“Afin de synchroniser les efforts des acteurs locaux sur l’aménagement des sites populaires à Maurice, la Beach Authority viendra aussi avec un plan de gestion de la plage de Rs 50 M, qui sera implémenté à Flic en Flac, Mon Choisy, La Prairie and Belle Mare”, a déclaré le ministre de l’Environnement.

Tout en insistant que la santé des coraux et des récifs coraliens ne sera pas ignorée par ce budget, le ministre Ramano a fait remarquer qu’une dotation de Rs 12 M sera injectée dans un projet de contrôle et de restauration des récifs coralliens, soit Rs 3 M dans le contrôle d’une mollusque invasif, « l’Acanthaster planci », communément applelée Crown of Thorns (couronnes d’épines), cela en partenariat avec des ONG, et Rs 9 M dans un projet de réhabilitation des récifs coralliens. 

“Au-delà des mesures budgétaires de cette année sous la NEF (National Environment Fund, ndlr), mon ministère a déjà identifié, pour la période 2020-2024, 16 autres sites affectés pour lesquels il est primordial d’apporter une solution urgente. Des études approfondies vont être menées, puis suivies par des travaux de réhabilitation adaptés”, a rassuré Kavy Ramano.

Plages, lagons et récifs: un programme  de réhabilitation, protection et de gestion au coût de Rs 215 M