Planète infos: May retourne à Bruxelles, Trump se rend à Paradise
Brexit: Les Anglais toujours divisés
Monde

Planète infos: May retourne à Bruxelles, Trump se rend à Paradise

L’actualité dans le monde ce dimanche est dominé par l’annonce de Theresa May à l’effet qu’elle sera à Bruxelles cette semaine et la visite de Donald Trump à Paradise…

  • Semaine cruciale: Theresa May retourne à Bruxelles

Après une semaine “difficile”, de son propre aveu, en raison de la levée de boucliers provoquée par le compromis trouvé avec l’UE, Theresa May a déclaré dimanche à Sky news que les sept prochains jours allaient être “cruciaux”.

Elle a indiqué qu’elle irait à Bruxelles et rencontrerait le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avant le sommet européen prévu pour le 25 novembre qui doit entériner le projet d’accord.Les discussions porteront en particulier sur la “relation future” entre le Royaume-Uni et l’Union européenne après le Brexit, prévu le 29 mars.

  • Yemen: :Les rebelles yéménites Houthis se mobilisent

Les rebelles yéménites Houthis continuent de mobiliser leurs partisans, pour défendre notamment la ville stratégique de Hodeida, avant une visite prévue de l’émissaire de l’ONU qui veut organiser des pourparlers de paix “rapidement” et mettre un terme à la guerre au Yémen.

Des dizaines d’hommes en armes, dont certains très jeunes, se sont ainsi livrés samedi à une démonstration de force lors d’un rassemblement dans les environs de la capitale Sanaa, que contrôlent les rebelles, se disant prêts à aller renforcer les fronts de guerre.

  • Benjamin Netanyahu ne veut pas des élections

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, dont la coalition ne dispose plus que d’une très courte majorité au Parlement, a réaffirmé dimanche son opposition à la tenue d’élections anticipées, annonçant une “dernière tentative” pour convaincre ses alliés de se rallier à sa position. Après la démission mercredi du ministre de la Défense Avigdor Lieberman, chef du parti nationaliste Israël Beitenou (5 députés), le gouvernement ne dispose plus que d’une seule voix de majorité au Parlement qui compte 120 membres.

  • Trump à Paradise: “C’est triste de voir ça”

Fumée épaisse, maisons en ruines, voitures calcinées: Donald Trump a assisté à un spectacle de désolation à Paradise, petite ville presque totalement rasée par l’incendie le plus meurtrier de l’histoire de la Californie.Le visage grave sous sa casquette “USA”, le président américain, qui ne portait pas de masque malgré l’épaisse fumée qui enveloppe toujours la région, a constaté l’ampleur des dégâts aux côtés de la maire de Paradise, Jody Jones. “C’est très triste à voir”, a-t-il déclaré après avoir passé une vingtaine de minutes dans un camp de mobile-homes, où seul un drapeau américain apportait une touche de couleur au milieu des cendres.Le “Camp Fire” a ravagé près de 60.000 hectares dans le nord de la Californie, a tué 76 personnes tandis que 1000 personnes sont encore portées manquantes.

Planète infos: May retourne à Bruxelles, Trump se rend à Paradise