PMQT – Pravind Jugnauth : «PRB en sept-oct 2019/mise en œuvre 1er Janvier 2020 : demandes à l'étude»
propos du Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, en réponse à une question du 2e député de la circonscription no 3 (Port Louis Maritime et de Port Louis Est), Adil Ameer Meea, dans la tranche d’horaires du Prime Minister’s Question Time (PMQT), à l’Assemblée Nationale, ce  23 avril.
Actualités

PMQT – Pravind Jugnauth : «PRB en sept-oct 2019/mise en œuvre 1er Janvier 2020 : demandes à l’étude»

«Il y  a la demande de la Federation of Public Sector et Other Unions et la State Employees Federation  et quatre autre syndicats pour la publication du prochain rapport du PRB en septembre / octobre 2019 et la mise en application à partir du 1er Janvier 2020 et pour le paiement d’une augmentation provisoire, équivalente à trois ‘increments’, à tous les fonctionnaires. Ces demandes sont à l’étude» : propos du Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, en réponse à une question du 2e député de la circonscription no 3 (Port Louis Maritime et de Port Louis Est), Adil Ameer Meea, dans la tranche d’horaires du Prime Minister’s Question Time (PMQT), à l’Assemblée Nationale, ce  23 avril.

De ce fait, pour ce qui est de la partie (b) de la question, Pravind Jugnauth a rappelé comme il l’a indiqué dans sa réponse à question parlemtaire en date du 4 décembre 2018, le PRB a, depuis la publication de son premier rapport en 1982, procédé à un réexamen général de l’exercice de révision générale des structures de rémunération et de classement, à l’exception du Rapport de PRB de 2016, qui était le premier rapport publié après une période de trois ans seulement.

A ce jour, le PRB a mené 2050 entretiens par rapport aux questionnaires de description de poste et 69 réunions ont eu lieu avec les syndicats d’organismes parapublics.

«Prochain rapport du PRB en vigueur le 1er janvier 2021»

Il a rappelé que le rapport de 2016 a ramené la périodicité de l’examen général à cinq ans et la recommandation a été acceptée par tous les employés du secteur public. «Le prochain rapport doit donc entrer en vigueur le 1er janvier 2021», a précisé le Premier ministre. Malgré cela, a-t-il indiqué, il a reçu des demandes des fédérations syndicales susmentionnées en vue d’écourter l’échéance.

Il a souligné que les demandes syndicales portent également sur des ajustements salariaux à être apportés de manière à corriger toute distorsion de la relation salariale, faisant suite à l’introduction du salaire minimum national. «On me dit que les fédérations du secteur public avec lesquelles le PRB a eu des entretiens ont des points de vue divergents sur la question de l’ajustement pour tenir compte des relativités salariales à la suite de l’introduction du salaire minimum national. Certains sont en faveur alors que d’autres ne le sont pas», a expliqué  le Premier ministre. «Cette question a été examinée et il est considéré que le PRB devrait examiner la question de la distorsion de la relativité salariale, le cas échéant, dans le contexte de l’examen général en cours», a-t-il souligné.

Auparavant, au début de sa réponse,  Pravind Jugnauth a fait référence à sa réponse à la question parlementaire en date du 8 mai 2018, il a fait ressortir que le PRB s’est déjà lancé dans la préparation de son prochain rapport sur le réexamen des structures de rémunération et de classement ainsi que des conditions de service dans le secteur public.

Circulaires aux ministères

«Conformément à sa méthodologie habituelle, le Bureau adopte une approche consultative pour la préparation de son prochain rapport afin de recueillir  un maximum d’informations et de rester ouvert et transparent dans ses échanges de vues avec le personnel, les syndicats et la direction», a souligné le Premier ministre. En conséquence, il a fait remarquer que le PRB a publié le 2 mai 2018 une circulaire invitant tous les chefs des ministères et des départements, ainsi que ceux des organismes parapublics et statutaires et les autorités locales à communiquer des informations sur la vision, la mission, les objectifs et les chartes de leurs clients.

Pravind Jugnauth a souligné que le 15 février 2019, le PRB a publié deux autres circulaires demandant aux ministères et aux départements de soumettre, entre autres, des propositions de changements structurels et des suggestions visant à améliorer les conditions de service existantes. «Il convient de souligner que le Bureau travaille selon un plan de travail prédéfini, qui a débuté en mai 2018 et se poursuit jusqu’en septembre 2020. On m’a informé que le Bureau avait également diffusé des circulaires invitant les fédérations et les syndicats à soumettre leurs points de vue / observations. et propositions au plus tard le 30 juin 2018»,  a expliqué le chef du gouvernement.

2050 entretiens menés à ce jour

En revanche, il a souligné que des 18 fédérations, cinq n’ont pas répondu. Aussi, il a précisé que sur environ 109 syndicats de la Fonction publique, 35 n’ont pas répondu. En outre, sur 97 unions para-étatiques, il a fait remarquer que seules 55 ont répondu. «Dix réunions préliminaires ont déjà eu lieu du 9 au 13 avril 2018 avec les fédérations pour les informer du calendrier des activités de l’exercice d’évaluation. Des réunions ont également eu lieu de janvier à mars 2019 avec les fédérations pour discuter de leurs représentations concernant les conditions générales de service. Cependant, cinq fédérations n’étaient pas présentes», a-t-il déclaré.

A ce jour, le PRB a mené 2050 entretiens par rapport aux questionnaires de description de poste et 69 réunions ont eu lieu avec les syndicats d’organismes parapublics. Il a souligné que Rodrigues, également, y est concerné.

PMQT – Pravind Jugnauth : «PRB en sept-oct 2019/mise en œuvre 1er Janvier 2020 : demandes à l’étude»