PNQ – Anwar Husnoo: «La FDA ne recommande pas du cannabis pour traiter le cancer»
Pressé de questions par Xavier-Luc Duval, le ministre Husnoo a réitéré, à maintes reprises, cette même réponse.
Actualités

PNQ – Anwar Husnoo: « La FDA ne recommande pas du cannabis pour traiter le cancer »

« La FDA (Food and Drug Administration (FDA, ‘Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux’, ndlr), ne recommande pas l’utilisation du cannabis pour traiter le cancer » : c’est la réponse donnée par le ministre de la Santé et de la Qualité de la Vie, Anwar Husnoo à la Private Notice Question du leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval, à l’Assemblée nationale, ce mardi 9 juillet. Pressé de questions par Xavier-Luc Duval, le ministre Husnoo a réitéré, à maintes reprises, cette même réponse.

En revanche, Anwar Husnoo a annoncé: «Mon ministère mettra en place un comité de haut niveau après l’adoption de la Commission des stupéfiants de l’ONU (CND) en mars 2020 afin d’examiner sa recommandation»..

Dans sa PNQ, le leader de l’Opposition a voulu savoir du ministre de tutelle si à la lumière de la récente évaluation et des conclusions du 41e Comité d’experts de la toxicomanie de la Organisation mondiale de la Santé (OMS), il indiquera, en premier lieu, si l’on envisage d’éliminer le cannabidiol du champ d’application de la loi sur les drogues dangereuses. En deuxième lieu, il demandera au ministre Husnoo si les médicaments contenant du cannabis et de la résine de cannabis seront autorisés à être utilisés à Maurice sur ordonnance du médecin.

Ainsi, à la lumière de la réponse du ministre de la Santé et de la Qualité de la Vie, Xavier-Luc Duval a insisté :  «Les conclusions du Comité d’experts de la toxicomanie de l’OMS ont établi que l’utilisation du cannabidiol n’est pas dangereuse. Quelle est votre position ?»

C’est à quoi, le ministre Husnoo a maintenu : « Vous devrez attendre jusqu’à mars 2020 en vue de savoir ce que nous aurons l’intention de faire.» Le leader de l’Opposition est revenu à la charge et a maintenu que les experts ont recommandé de lever l’interdiction sur l’utilisation du cannabiol et de la résine de cannabis à Maurice. «J’attendrai ce que les experts préconiseront », a encore réitéré le ministre Husnoo.

Xavier-Luc Duval a argué qu’aux Etats-Unis, l’utilisation du cannabis a été autorisée pour traiter certains cas d’épilepsie. « Est-ce que cela influencera la décision gouvernementale ? », s’est demandé Xavier-Luc Duval avant d’ajouter : « 47 pays ont approuvé l’utilisation du cannabidiol comme médicaments. » Anwar Husnoo a soutenu : « We don’t have thousands of people suffering from epilepsie in Mauritius ».

Duval revient à la charge

Revenant à la charge lors d’une question supplémentaire, Xavier-Luc Duval s’est demandé : «Le ministre est-il conscient que le cannabidiol est utilisé comme traitement dans les cas de nausée ?» Le ministre Husnoo a répliqué : «Nous sommes en train d’utiliser une variété de médicaments. Si la demande l’utilisation du cannabidiol est recommandée, nous irons de l’avant avec son utilisation»

C’est à quoi, Xavier-Luc Duval a une nouvelle fois soutenu: « Le groupe d’experts a déjà soumis ses recommandations. J’en déposerai une copie sur la table de l’Assemblée si vous le voulez.» Le ministre de la Santé a déclaré qu’il s’en tiendra à une décision du Cabinet. «Il y a un comité ministériel qui se penche dessus. Les recommandations de ce comité n’ont pas encore été approuvées par le Cabinet. Cela ne veut nullement dire que nous ne sommes pas en train de traiter les patients»

Face à Xavier-Luc Duval qui a cité un patient qui s’est vu contraint de se rendre en Afrique du Sud pour se faire soigner par du cannabis et en faisant référence à 47 pays qui ont avalisé l’utilisation du cannabis à des fins médicaux pour traiter certaines maladies, dont le cancer, le ministre Husnoo a rétorqué : « Le leader de l’Opposition est pris dans la confusion (…) Le cannabis n’est pas recommandé pour traiter des cancéreux.»

C’est à quoi, Xavier-Luc Duval lui a, encore une fois, donné la réplique : «Vous êtes en train d’utiliser la FDA comme excuse. Nous sommes d’accord que l’opium et la cocaïne sont utilisés à des fins médicaux. Or, à Maurice, comme si nous sommes encore  à l’époque des années 1900. »

Le ministre Husnoo a maintenu : «Nous allons les utiliser si le besoin se fait sentir. C’est une question de recommandation… Je demeure dans l’attente des recommandations.»

PNQ – Anwar Husnoo: « La FDA ne recommande pas du cannabis pour traiter le cancer »