PNQ – Bodha: «Le Metro Express sera gratuit aux Mauriciens pour le mois de novembre»
Il a confié d’avoir eu une conversation dans ce sens avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth, ce matin.
Actualités

PNQ – Bodha: «Le Metro Express sera gratuit aux Mauriciens pour le mois de novembre»

«Le Metro Express sera gratuit aux Mauriciens pendant tout le mois de novembre. Cela, mis à par le ‘soft launch ‘  le 25 septembre et les ‘trial runs’ durant le mois d’octobre » : c’est ce qu’a affirmé le ministre des Infrastructures publiques et des Transports terrestres, Nando Bodha, suite à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval, à l’Assemblée nationale, à la mi-journée, ce mardi 17 septembre. Il a confié d’avoir eu une conversation dans ce sens avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth, ce matin.

«Il nous a donné son aval pour la gratuité du Metro Express aux Mauriciens pour le mois de novembre»,  a déclaré Nando Bodha. «Les citoyens auront droit à un free customer service en novembre et en décembre le service du Metro Express sera payant», a-t-il ajouté. En réponse à une question de XLD qui a voulu savoir si Metro Express assurera la desserte Rose-Hill-Caudan à partir du 1er octobre, le ministre des Infrastructures publiques et des Transports Terrestres a maintenu que tout le système doit être vérifié.

Industrie du transport: “Metro Express ne générera aucune perte d’emploi”
«Les citoyens auront droit à un free customer service en novembre et en décembre le service du Metro Express sera payant», a affirmé Nando Bodha.

«Ce que je veux dire par ‘soft launch’ et ‘trial runs’, voudriez voyager vide ou avec quelques invités. Nous devrions avoir, également, des ‘normal trial runs’. Cela se fera avec des passagers ou de trains vides (…) C’est un système de voie ferrée et non un système de transport par autobus», a  expliqué Nando Bodha. Rappelant que chaque semaine, il y a des essais de Metro Express, le ministre du MPI et des Transports Terrestres a mentionné l’exemple de l’Arabie Saoudite, où il y avait quelque 4 000 passagers sur les « trial runs » en marge du lancement de  son système de métro.

Répondant à une autre question supplémentaire de XLD par rapport aux procédures d’appel d’offres pour l’octroi d’un contrat d’entretien au coût de Rs 1 milliard, accordé à la firme CAF (Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles) a fait ses preuves au cours de ces 20 dernières années. «Nous avons retenu les services de CAF pour une période 5 ans», a maintenu le ministre du MPI et des Transports Terrestres.

En réponse à une autre question du leader de L’Opposition par rapport à une quelconque décision du Cabinet, Nando Bodha a insisté : «We have the possibility (…) This is value for money.»

Suite à d’autres interrogations, Nando Bodha a parlé de quatre sources de revenus,dont les commuters, faisant le calcul sur le 1st mile et le last mile.

Revenant, à la charge, Xavier-Luc Duval a insisté : «Il n’y a pas besoin de noyer le poisson. Sans aucun doute, le poisson coûtera Rs 18 M par mois. Cela n’a pas été inclus dans les comptes. Ces Rs 18 M addionnelles c’est l’argent des contribuables chaque mois.» C’est à quoi, Nando Bodha lui a rétorqué : «Avec le nouveau Pay as you Go, il y a la firme PriceWaterhouse Coopers qui a entrepris une étude. Cet argent sera injecté à nouveau. Il y a Bus Recovery. Je ne pense pas que la somme sera de Rs 18 M»

En réponse à une autre question du leader de l’Opposition qui a voulu savoir si le Premier indien, Narendra Modi fera le déplacement à Maurice en marge du Metro Express, Nando Bodha lui a donné la réplique : «Il faut se rappeler que le leader de l’Opposition avait été ministre des Finances sous l’ancien gouvernement. Votre projet de métro devrait nous coûter Rs 37 milliards. 60 routes desservies par le transport par autobus allaient être supprimées. Il n’y avait aucune provision pour la mise en opération de feeder buses. Il n’y avait aucun plan pour les employés. Votre projet de métro devrait nous revenir Rs 600 M par an»

C’est à quoi, Xavier-Luc Duval a répliqué : «Aucun projet de métro n’a été approuvé par moi lorsque j’étais au gouvernement» S’agissant des « small shops » qui opéraient dans le périmètre de la Gare Victoria, lesquelles ont été «détruites», XLD a fait un plaidoyer pour des compensations, Nando Bodha a affirmé d’avoir rencontré les opérateurs. «Nous avons eu une réunion avec eux. On fera de la place pour eux au sein du terminal (Victoria Urban Terminal, ndlr)»,  a rassuré le ministre Bodha.

Pour ce qui est de la passerelle, le ministre du MPI et des Transports Terrestres a affirmé que les pieux ont fini d’être installés. «Nous travaillons avec le consortium pour la mise en place d’une passerelle temporaire», a soutenu le ministre Bodha.

PNQ – Bodha: «Le Metro Express sera gratuit aux Mauriciens pour le mois de novembre»