PNQ – Trésor: «Tout se fera selon les paramètres légaux», dit Pradeep Roopun 
Pradeep Roopun a donné l’assurance que la République de Maurice, le gouvernement central, ainsi que son ministère collaborera pleinement avec le conseil exécutif de l’Assemblée Régionale de Rodrigues (ARR) par rapport à un quelconque trésor qui aurait été découvert par deux personnes, en l’occurrence David Doger de Speville et Georges Désiré Némorin dans la région de Saint François, Rodrigues, en mars 2019.
Actualités

PNQ – Trésor: «Tout se fera selon les paramètres légaux», dit Pradeep Roopun 

«Tout ce qui doit être fait en terme d’assistance à l’Assemblée Régionale de Rodrigues par rapport à la découverte d’un trésor à Rodrigues trésor se fera selon les paramètres des provisions légales» : c’est la réponse donnée par le ministre des Arts et de la Culture, Pradeep Roopun à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval et à une question supplémentaire de Joseph Buisson Léopold, député de Rodrigues.

Pradeep Roopun a donné l’assurance que la République de Maurice, le gouvernement central, ainsi que son ministère collaborera pleinement avec le conseil exécutif de l’Assemblée Régionale de Rodrigues (ARR) par rapport à un quelconque trésor qui aurait été découvert par deux personnes, en l’occurrence David Doger de Speville et Georges Désiré Némorin dans la région de Saint François, Rodrigues, en mars 2019. Il a soutenu que tout doit être entrepris en vue de déterminer les circonstances de la découverte de ce «trésor.»

Les provisions légales, mises à part, Xavier-Luc Duval a voulu savoir si 50% de ce trésor pourraient être offerts en don à Rodrigues, à travers l’ARR, «cela d’autant plus que ce trésor y avait été enseveli, voici 300 ans» C’est à quoi, le ministre des Arts et de la Culture lui a rétorqué : «Maurice est un Etat de droit. Nous ferons ce qui est prescrit par la loi.» XLD a insisté : «Peu importe de ce que dit la loi, le trésor doit être remis à Rodrigues»

Effectivement lors de sa PNQ, le leader de l’Opposition, Xaxier-Luc Duval portait sur plusieurs points : (a) quand a-t-il été découvert et par qui?; (b) sa valeur estimée; (c) si le National Heritage Fund (NHF) a accordé l’autorisation de procéder à des fouilles, en vertu de la Loi sur le Fonds du patrimoine national; (d) si les travaux d’excavation ont commencé et, dans l’affirmative, en indiquer le résultat; et (e) si l’on envisage d’acquérir tout trésor découvert à l’Assemblée régionale de Rodrigues en vertu de la législation existante.

S’agissant de la (a) de la question,  le ministre Roopun a dit d’avoir été informé de l’affidavit juré par Roger Doger de Speville, le 15 mai 2019, l’informant qu’accompagné de Georges Desiré Némorin, ils ont découvert les éléments suivants à Rodrigues le ou vers le 22 mars 2019: «(i) une poitrine rouillée, endommagée sur le bord comme si elle avait reçu un coup et se penchant vers l’Ouest et non à l’horizontale. Selon Roger Doger de Speville, ledit coffre remonterait à environ 300 ans; (ii) un morceau de renforcement en bande métallique provenant de la poitrine et situé à sa droite sur le sol; (iii) à la droite de la poitrine inclinée et penchée, les restes de corde cassée provenant apparemment d’un système de levage à corde et à poulie, objets symétriques utilisés par les hommes probablement pour abaisser cette poitrine dans le trou.

Mention a été faite, a énuméré, Pradeep Roopun d’un «rocher plat placé verticalement devant le coffre, vers l’est; un petit point rouge vif non identifiable sous le coffre; et un objet chimérique apparemment avec le crâne de chèvre et éventuellement le corps d’un poisson.»

Pour ce qui est des parties (b) et (d), il a souligné qu’«aucune excavation n’a été entreprise et, par conséquent, la valeur estimée ne peut pas être déterminée à ce stade.» En ce qui concerne la partie (c), Pradeep Roopun a déclaré d’avoir été informé qu’à ce jour,  NHF n’a reçu aucune demande d’autorisation de fouille.

Quant à la partie (e), Pradeep Roopun a s’est référé aux clauses 713 et 716 du Code civil mauricien, stipulant :«les biens qui n’étaient pas maîtres de la nation» (clause 713)  et «La propriété d’un trésor appartient à celui qui le trouve dans son propre fonds: si le trésor est trouvé dans le fonds d’autrui, il appartient pour moitié à celui qui l’a découvert, et pour l’autre moitié au propriétaire du fonds. Le trésor est toute chose cachée ou enfouie sur laquelle personne ne peut justifier sa propriété, et qui est découverte par le pur effet du hasard.» (clause 716).

En conséquence, compte tenu de la complexité de l’affaire, toutes les parties concernées, à savoir le ministère de la Défense et de Rodrigues, le ministère des Arts et de la Culture, le State Law Office, l’ARR et le Fonds du patrimoine, entre autres.

Revenant à la charge à travers des questions supplémentaires, Xavier-Luc Duval s’est demandé les raisons pour lesqeulles, l’ARR a dû attendre deux mois pour en être informée de cette découverte, cela en faisant référence à une entrevue de la commissaire Rose de Lima Edouard-Ravina, publiée dans un journal du jour. «La commissaire Rose de Lima Edouard-Ravina a affirmé d’avoir appris cette nouvelle dans la presse»

A Pradeep Roopun qui a argué qu’on ne peut pas croire tout de que dit la presse, Xavier-Luc Duval a maintenu : «C’est lors d’une conférence de presse que la commissaire a dit de l’avoir apprise»

En réponse à une autre question du leader de l’Opposition, Pradeep Roopun a rassuré : «Une fois que nous avons été informé de cette découverte,nous avons pris des mesures immédiates. Je n’en disconviens pas, c’est au début de juillet que la SMF a été dépêchée sur place pour sécuriser le site»

PNQ – Trésor: «Tout se fera selon les paramètres légaux», dit Pradeep Roopun