PNQ - Yogida Sawmynaden : «Planet FM : l’IBA prendra des actions après le jugement de la Cour Suprême»
Lors de sa PNQ, Xavier-Luc Duval a voulu  obtenir des détails fournis par l'IBA par rapport à l’octroi d’un permis à Planet FM pour, ainsi que le cahier des charges.
Actualités

PNQ – Yogida Sawmynaden : «Planet FM : l’IBA prendra des actions après le jugement de la Cour Suprême»

«Pour ce qui est de la radio Planet FM, l’affaire est prise en Cour Suprême. L’IBA (Indenpendent Broadcasting Authority, ndlr) prendre des actions à la lumière du jugement de la Cour Suprême» : c’est la réponse du ministre des TIC, Yogida Sawmynaden, à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’Opposition, à l’Assemblée nationale, ce mardi 6 août. Lors de sa PNQ, Xavier-Luc Duval a voulu  obtenir des détails fournis par l’IBA par rapport à l’octroi d’un permis à Planet FM pour, ainsi que le cahier des charges.

Répondant au leader de l’Opposition, le ministre Sawmynaden a souligné que l’IBA a obtenu 17 demandes pour l’octroi de permis pour opérer de radios privées additionnelles. «Compte tenu de ce nombre de demandes, l’IBA ne pouvait pas allouer autant de fréquences. Une objection de la part de Top FM a été enregistrée. des cahiers des charges ont été accordés pour deux radios,  Mayfair pour Planet FM et First Talk pour Wazaa FM»,  a précisé Yogida Sawmynaden.

Pour ce qui est de la demande d’informations si l’IBA a procédé à une analyse des besoins du marché et à une étude au préalable avant de délivrer ladite licence, le ministre des TIC a argué : «Nous ne sommes pas en position de demander à Planet FM de soumettre son Business Plan, cela d’autant que c’est une business company. De ce fait, pour ce qui est de la partie (a) de la question, je dois dire que l’IBA n’a entrepris aucune étude de marché.»

S’agissant de la partie (b) de la question, le ministre Yogida Sawmynaden a affirmé qu’il y a déjà une enquête policière qui est en cours concernant les actionnaires. Parallèlement, il y a une affaire qui est en cour de justice, a-t-il ajouté.

En réponse à une question supplémentaire de Xavier-Luc Duval qui a voulu savoir pourquoi ne pas entreprendre une étude de marché,le ministre des TIC a souligné : «Le fait qu’il y a 17 demandes de licences, cela veut dire qu’il devrait avoir un marché pour les promoteurs.» «N’est-elle pas la responsabilité de l’IBA d’entreprendre une étude de marché ?», a demandé XLD.

C’est à quoi, Yogida Sawmynaden a répliqué : «C’est un marché ouvert. En tant que régulateur, il est de notre devoir de nous assurer qu’elles (radios privées, ndlr) opèrent dans les paramètres, lesquels leur sont prescrits.»

Répondant à une autre question supplémentaire du leader de l’Opposition qui a voulu savoir s’il y a une baisse de revenus des radios privées par rapport à la publicité. «En tant que gouvernement,il n’est pas de notre devoir de juger une compagnie dans la mise en œuvre de son plan stratégique. Cela les concerne directement et non le gouvernement», a maintenu Yogida Sawmynaden.

«Outre l’absence d’analyse pour l’octroi des permis, les trois membres indépendants n’existent guère sur le Board de l’IBA. En vertu de la clause 6 (f) de l’IBA Act, les trois membres indépendants n’y étaient pas et ne le sont pas non plus, actuellement», a allégué Xavier-Luc Duval. C’est à quoi, le ministre des TIC a rétorqué : «Je dois dire qu’actuellement, tous les membres du Board de l’IBA sont indépendants.Tous les règlements sont en vigueur en vue de permettre au gouvernement d’octroyer de licences»

Par ailleurs, XLD a déclaré que Planet FM devrait de l’argent à «certaines personnes et même Multi-Carrier.»

Yogida Sawmynaden a prévenu qu’au cas, où la radio en question est confrontée à des difficultés financière, l’affaire devra être référée au ministère du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi.

Faisant état d’une somme de Rs 80 M d’investissements en termes de «fixed assets», XLD a demandé quel montant en a  été investi.

Yogida Sawmynaden a soutenu : «Cela concerne leur business plan. Jusqu’ici, ils ont opéré selon les règlements. C’est ok.» Aussi, il a souligné que lorsqu’une licence de radio est délivrée à une compagnie, celle-ci a un délai de six mois pour commencer ses opérations. Dans le cas de Planet FM, ce délai a été  respecté.

Selon XLD, «seules Rs 7 M y ont été investies. Certaines personnes agissent comme courtiers.»

Yogida Sawmynaden a répliqué : «Comment pourrais-je le savoir ? Actuellement, nous agissons en tant qu’une autorité indépendante. Nous évaluons. Les auditeurs feront leur travail»

 

PNQ – Yogida Sawmynaden : «Planet FM : l’IBA prendra des actions après le jugement de la Cour Suprême»