Political Financing Bill - Bérenger: “Que trois clauses les plus importantes soient proclamées”
Cela d’autant plus qu’une majorité de ¾ ne s’avérait nullement nécessaire, a-t-il rappelé par rapport à ce projet de loi. C’était lors de la conférencne de presse du MMM, samedi 3 août. 
Actualités Politique

Political Financing Bill – Bérenger: « Que trois clauses les plus importantes soient proclamées »

Le leader du MMM, Paul Bérenger a fait un plaidoyer pour que trois clauses, considérées comme étant les « plus importantes » du Political Financing Bill qui a été voté par une majorité simple de 44 pour, 20 contre, trois absents et une abstention, à l’Assemblée nationale, le 16 juillet, soient proclamées. Cela d’autant plus qu’une majorité de ¾ ne s’avérait nullement nécessaire, a-t-il rappelé par rapport à ce projet de loi. 

« Ces trois clauses portent sur l’obligation de chaque parti politique de se faire enregistrer, le seuil de dépenses électorales ( pour chaque candidat et chaque parti, ndlr) et la soumission des comptes audités. Pravind Jugnauth et Ivan Collendavelloo en étaient favorables à ces provisions, » a argué Paul Bérenger. « Du moins, il faut promulguer les trois clauses susmentionnées, » a-t-il maintenu. Par conséquent, le leader du MMM a dit s’attendre à ce que la Speaker change son « ruling » par rapport à ce projet de loi.

Répondant à une question de la presse par rapport à l’éventuelle promulgation du Political Financing Bill, le leader du MMM a rappelé: « Pour que le Président de la République par intérim puisse donner son assentiment à ce projet de loi, il faut que le gouvernement lui formule une demande dans ce sens. » Toujours est-il, a souligné le leader des Mauves, le Declaration of Assets Bill qui a déjà été voté à l’Assemblée nationale « n’est toujours pas promulgué. »

Political Financing Bill – Bérenger: “Que trois clauses les plus importantes soient proclamées”