Dis-Moi : lancement du projet  Pro Bono Clinic and Victims Support Unit
Le Pro Bono Clinic consiste à traiter à titre volontaire et gratuit le dossier de personnes défavorisées qui n’ont pas les moyens d’avoir recours à des conseils juridiques.
Actualités Judiciaire

Possession de hashish : Jeetendranath Hurruth obtient la liberté conditionnelle

Jeetendranath Hurruth, âgé de 35 ans et qui avait été arrêté par les officiers de L’ADSU le 1er août 2017, a obtenu la liberté conditionnelle. Cet habitant de St Paul a été traduit devant la Bail and Remand Court de la Cour Suprême devant le Chef juge Eddy Balancy, le lundi 22 avril. Il a dû fournir une caution de Rs 200 000 et une reconnaissance de dette de Rs 1 million. Il était défendu par Me Sanjeev Teeluckdharry.

La cour a également imposé à Jeetendranath Hurruth un couvre-feu de 21 heures à 6 heures et il devra se présenter deux fois par jour au poste de police le plus proche de son domicile, soit entre 8 heures et 20 heures.

Pour rappel, l’ADSU avait monté une opération dans les régions de Quatre-Bornes, Vacoas et Bambous le 1er août 2017. Cette opération avait abouti à la saisie de Rs 6,3 M de haschich et d’une somme de Rs 1,7 M, soupçonnée de provenir de la vente de drogue. C’est sur la base de certains renseignements que les enquêteurs avaient débarqué chez Alexandre Makoo, à Vacoas, où environ 408 grammes de haschich, valant Rs 1,2 M, ont été récupérés ainsi qu’environ Rs 15 000.

Par la suite, l’exercice s’était poursuivi à l’avenue Sodnac, Quatre-Bornes, chez Sanjay Sookun, d’où une somme d’environ Rs 1,2 M avait été récupérée dans sa chambre, 1,7 kg de drogue (évalué à plus de Rs 5 M, placée dans des sachets en plastique) avaient été saisis. Finalement, la police avait débarqué chez Nandev Soobraydoo et Jeetendranath Hurruth, où de l’argent et de la drogue avaient été saisis.

Possession de 408.33 grammes de hashish : Jeetendranath Hurruth obtient la liberté conditionnelle