Pourquoi Ayaanah (16 mois) a été agressée au sabre 
Editor's choice Faits Divers

Pourquoi Ayaanah (16 mois) a été agressée au sabre 

La police de Triolet a pu établir le motif derrière la sauvage agression au sabre dont a été victime Abdool Reshad Mahamoodally (60 ans) et sa petite-fille de 16 mois à Triolet, dimanche 12 mai : Une histoire d’héritage.  Le sexagénaire aurait interdit l’accès à son agresseur Ameen Poomun, à un passage commun.

L’agression, relate Abdool Reshad Mahamoodally, s’est produite sur la route Shivala Road vers 9 h 30. Il était avec sa petite-fille Ayaanah lorsque la fille de leur agresseur s’est dirigée vers eux. « Li finn pouss mwa apre li finn fer mwa bann repross ».

Elle reprochait au sexagénaire de ne pas lui donner l’accès à un passage commun. Le père de la jeune femme qui pendant ce temps vendait des dholl puri lui a alors proféré des menaces : « Atann to pou koné ».

Craignant pour sa sécurité et celle de sa petite-fille, Abdool Reshad Mahamoodally a décidé de regagner son domicile. La fille d’Ameen Poonum, dit-il, l’a saisi par son t-shirt pour l’empêcher de s’en aller. Ameen Poomun s’est, entre-temps, précipité chez lui avant de revenir avec un sabre.

En voulant protéger sa petite-fille, le sexagénaire a reçu un coup de sabre au bras droit tandis que l’enfant a été atteinte au cou. Abdool Reshad Mahamoodally et sa petite fille ont été transportés au Sir Seeewoosagur Ramgoolam National Hospital (SSRN).

Pourquoi Ayaanah (16 mois) a été agressée au sabre