Pourquoi Paul Bérenger ne pose pas de questions au Parlement?
Politique

Pourquoi Paul Bérenger ne pose-t-il pas de questions au Parlement ?

Tout député qui se respecte a le devoir et la responsabilité de poser des questions au Parlement par rapport à des problèmes touchant sa circonscription ou aux questions de l’actualité chaude. Chaque parlementaire a pour engagement de répondre aux besoins et attentes de ses mandants, cela indistinctement de sa position, de député, Private Parliamentary Secretary (PPS), ministre ou Premier ministre. Force est de constater que cela n’est plus le cas pour le député Paul Bérenger, élu de la circonscription No 19 (Plaisance/Rose-Hill).

Le bouillant leader historique du MMM qui, au cours de son long parcours, tantôt en tant que député, tantôt en tant que leader de l’Opposition, ou encore en tant que Premier ministre, a cessé de briller au sein de l’Auguste Assemblée à travers ses questions pertinentes. Et ce depuis la rentrée parlementaire en mars 2017. Au fait, l’ancien leader de l’Opposition ne pose plus question en bonne et due forme, ni dans la tranche d’horaires de Prime Minister’s Question Time (PMQT) et encore moins durant le temps réservé aux ministres. Cela depuis que Xavier-Luc Duval occupe les fonctions de leader de l’Opposition depuis la première session parlementaire en mars 2017. Il se contente d’intervenir à travers de questions supplémentaires de temps à autre.

«Bérenger a un gros problème d’ego. Il ne digère pas le fait qu’il ne porte plus le manteau de leader de l’Opposition. Comme quoi, il se sentirait rabaissé s’il pose de questions parlementaires», soutient un observateur politique. Le secrétaire-général du MMM, Rajesh Bhagwan, également député de No 20 (Beau-Bassin/Petite Rivière) dans une déclaration à Inside News, ce 22 novembre défend son leader : «Il faut se dire que Paul Bérenger a été Premier ministre de ce pays (…) Qui a défendu la député Aurore Perraud au Parlement, hier ( Ndlr : mardi 21 novembre). C’est Paul Bérenger qui a volé à son secours.»

Et pourtant, Paul Bérenger perçoit un salaire mensuel de Rs 157 000, cela sans compter les fringe benefits  auxquels il a droit en tant que député. Le moins qu’on attend de lui, soutiennent certains de ses mandants, est qu’il s’engage comme tout élu du peuple : remplir pleinement et dignement son rôle de député. «Il ne faut pas qu’il prête flanc aux critiques», affirme une militante au No 19.

Pourquoi Paul Bérenger ne pose-t-il pas de questions au Parlement?