Actualités Editor's Picks

Pravind Jugnauth à la tête d’une forte délégation nationale et internationale aux Chagos

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth a annoncé une forte délégation nationale et internationale, comprenant de hautes personnalités du monde entier et la presse internationale, à bord d’un navire pour se rendre dans l’Archipel des Chagos. C’était lors d’une session de prières au cimetière Anse aux Anglais, Rodrigues, dimanche 7 juillet, en hommage de deux Chagossiens, décédés sur le bateau MV Mauritius, lors de leur voyage de déportations et qui sont enterrés dans l’île. Une stèle a été dévoilée en mémoire des deux défunts, Roselyne Médor, âgée de 3 ans et Laurent Erneste, âgé de 35 ans.

«Une dotation budgétaire est prévue dans le Budget 2019-2020 pour la réhabilitation des Chagossiens. Je préconise l’affrètement d’un navire pour nous rendre aux Chagos. Je ne suis pas capitaine. Mais, je serai sur le front. Il y aura plusieurs grandes personnalités internationales et de grands reporters de la presse internationale qui nous accompagnerons», a affirmé Pravind Jugnauth. «Nous sommes déterminés pour le faire avec Olivier Bancoult et les Chagossiens. Le chef commissaire, Serge Clair et l’Evêque de Rodrigues (Mgr Alain Harel) sont invités à faire partie de cette délégation. Il ne nous arrivera rien d’autant plus que notre combat est juste et légitime», a-t-il soutenu.

Lors d’une session de prières au cimetière Anse aux Anglais, Rodrigues, dimanche 7 juillet, en hommage de deux Chagossiens, Roselyne Médor et Laurent Erneste, décédés sur le bateau MV Mauritius, lors de leur voyage de déportation et qui sont enterrés dans l’île, une stèle a été dévoilée en mémoire des deux défunts.

Le Premier ministre a argué que sa détermination s’est intensifiée par plusieurs facteurs. «Je suis  d’autant plus déterminé pour aller de l’avant. Je suis appelé à prendre des dispositions suite au jugement clair et sans équivoque de la Cour Internationale de Justice (CIJ), ainsi que de la Résolution de Maurice sur sa souveraineté sur les Chagos, remportée par écrasante victoire de 116 contre 6, lors de l’Assemblée Générale de l’ONU», a maintenu Pravind Jugnauth.

Faisant une rétrospective de la lutte assidue des Chagossiens et des actions entreprises par Maurice pour en arriver jusqu’ici, le Premier ministre a dénoncer haut et fort l’entêtement et l’attitude intransigeante du gouvernement britannique de refuser d’abdiquer en dépit des décisions d’instances internationales en faveur de Maurice. «L’Angleterre persiste que la question des Chagos pourrait être réglée par nos relations bilatérales. Or, il y a le jugement de la CIJ. Compte tenu de la Résolution de Maurice, le gouvernement britannique s’entête à accentuer sur les relations bilatérales entre nos deux pays. De ce fait, le gouvernement britannique fait non seulement un affront à la CIJ et à l’ONU, mais à la population britannique», a martelé Pravind Jugnauth.

Par conséquent, le Chef du gouvernement a mentionné la position de Jeremy Corbyn, chef de l’Opposition du Parti Travailliste anglais qui a promis que si jamais il arrive au pouvoir, «il prendra l’engagement d’appliquer la décision de la CIJ et la Résolution de Maurice sur les Chagos.»

Le Premier ministre a déploré l’«attitude coloniale» du gouvernement britannique qui a le culot de reprocher au gouvernement mauricien d’appeler la dernière acquisition d’Air Mauritius, l’Airbus Chagos Archipelago et de distribuer des pamphlets sur l’histoire de la lutte des Chagossiens sur le vol inaugural, d’autant plus que l’avion a fait une escale à Londres. «Ils m’ont fait part de leur grande colère et ont qualifié notre initiative d’inacceptable et de provocation. Aussi, le gouvernement britannique a le grand culot de me reprocher d’avoir utiliser le terme crime contre l’Humanité par rapport aux Chagos (…) Ils n’ont qu’à voir la définition de crime contre l’Humanité dans le dictionnaire. J’ai poursuivi mes études de droit en Grande Bretagne. Lorsqu’on déracine un peuple, cela s’appelle un crime contre l’Humanité», a renchéri le Pravind Jugnauth.

Abordant la session de prières au cimetière Anse aux Anglais, le Premier ministre a dit qu’il a répondu à l’invitation du président du Groupe des Refugiés Chagos, Olivier Bancoult de commémorer ces deux morts, en l’occurrence, Roselyne Médor et Laurent Erneste. «Cette commémoration est symbolique, mais elle revêt d’une grande importance», a-t-il dit.

Pravind Jugnauth a exhorté au peuple de la République, Mauriciens, Rodriguais, Agaléens et Chagossiens à conjuguer leurs efforts au plus vite possible en vue «de prendre possession de notre territoire.»

Pravind Jugnauth à la tête d’une forte délégation nationale et internationale aux Chagos